Quatre oeuvres d'art, dont un Télémaque, ont disparu à l'Assemblée nationale

Mis à jour le 04/04/2018 à 10H57, publié le 04/04/2018 à 10H43
L'assemblée nationale vue du ciel.

L'assemblée nationale vue du ciel.

© L'assemblée nationale vue du ciel.

Quatre oeuvres d'art ont disparu de l'Assemblée nationale, selon le dernier inventaire annuel réalisé, a-t-on appris le 4 avril de sources concordantes, confirmant une information du Canard Enchaîné.

Quatre oeuvres d'art sont "portées disparues" à la suite d'un recensement "effectué par la cellule oeuvres d'art du service des affaires immobilières et du patrimoine fin 2017", a confirmé la présidence de l'Assemblée à l'AFP.

Les oeuvres étaient "accrochées au mur dans des bureaux", a précisé la présidence. Et "les recherches menées jusqu'à présent n'ont pas permis de les localiser".

Des oeuvres de Takis, Hervé Télémaque et Richard Texier

Il s'agit d'une oeuvre de Takis qui appartient au Fonds national d'art contemporain, d'un tableau d'Hervé Télémaque, d'un autre de Richard Texier et d'une gravure d'un auteur inconnu, ces trois dernières pièces appartenant à l'Assemblée.

Une plainte a été déposée. La brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire parisienne a été saisie de l'enquête, a-t-on appris de source policière.