Piscine Molitor : la luxueuse renaissance d'un joyau Art-Déco

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/05/2014 à 12H11
La bassin d'été de la piscine Molitor qui rouvre ce 19 mai

La bassin d'été de la piscine Molitor qui rouvre ce 19 mai

© Franck Fife / AFP

C'est au bord de ses bassins, en 1946, que le bikini est apparu : Molitor, mythique piscine parisienne, livrée aux graffeurs depuis sa fermeture il y a vingt-cinq ans, entame ce lundi une troisième vie. Ses deux bassins sont désormais intégrés à un luxueux complexe hôtelier

Reportage : E.Mesplede, C.Motte, M.Olico

https://videos.francetv.fr/video/NI_147901@Culture

Deux ans et demi de travaux et quatre-vingts millions d’euros auront été nécessaires pour redonner vie à l’un des joyaux parisiens de l’époque art déco. La piscine Molitor construite en 1929 par l’architecte Lucien Pollet et classée monument historique retrouve sa fonction initiale.

Surnommée le paquebot blanc, Molitor fut un lieu populaire très apprécié des Parisiens. C’est ici qu’apparu en 1946 le bikini présenté lors d’un des fameux concours de maillots. C’est aussi ici que dans les années 80 certaines nageuses lancèrent la mode du monokini...

Le bikini fait son apparition à Molitor en 1946

Le bikini fait son apparition à Molitor en 1946

© AFP
Molitor en 1939 à l'occasion de la Fête de l'Eau, un évènement très populaire qui attirait de nombreux Parisiens 

Molitor en 1939 à l'occasion de la Fête de l'Eau, un évènement très populaire qui attirait de nombreux Parisiens 

© AFP

Mais aujourd’hui Molitor n’a plus rien de la piscine municipale. Pour profiter du bassin d’hiver ou se prélasser sous le soleil au bord du bassin d’été, il faut soit être client de l’hôtel cinq étoiles qui compte 124 chambres facturées en moyenne 300 euros la nuit, ou alors faire partie du club privé moyennant un droit d’entrée de 1200 euros et une cotisation annuelle de 3300 euros. Une exception sera faite pour les scolaires, qui auront accès au bassin d'hiver trois demi-journées par semaine.
Les clients pourront en outre profiter d’un spa et du restaurant dont la carte a été pensée par le chef étoilé Yannick Alleno.
 

Jack Lang "choqué par la mercantilisation du lieu" 
Jack Lang, qui avait fait classer au patrimoine la célèbre piscine quand il était ministre de la Culture, s'est déclaré lundi "choqué" par sa réouverture dans un complexe privé de luxe.

"Je ne suis pas contre l'appel à des capitaux privés, (...) mais les lieux doivent être ouverts à un large public", a-t-il déclaré à l'AFP. "Je suis choqué par la mercantilisation des lieux", a ajouté Jack Lang, président de l'Institut du monde arabe.  
 
Le bassin d'été vu depuis une des 124 chambres de l'hôtel 5 étoiles

Le bassin d'été vu depuis une des 124 chambres de l'hôtel 5 étoiles

© Franck Fife / AFP
Le même en 1964

Le même en 1964

© AFP

Mais pas question de renier le passé artistique du lieu, devenu après la fermeture en 1989 le temple du street art. Un paradis pour graffeurs surnommé le Chapelle Sixtine du tag. Les anciennes cabines ont donc été transformées en cabinets de curiosités que les artistes pourront utiliser comme atelier de création ou lieu d’exposition. Des artistes qui bombes et pinceaux en mains pourront également investir le sous-sol de l’établissement dédié au street art

Molitor5

© Franck Fife / AFP

Quand les graffeurs redonnaient des couleurs au bassin d'été (2010)


MOLITOR
8 avenue de la Porte Molitor, 75016 Paris
Téléphone : 01 56 07 08 50