Vivian Maier et le Champsaur, les photos poignantes d'une montagne d'autrefois

Mis à jour le 01/07/2018 à 00H55, publié le 28/06/2018 à 16H10
Les Docks-Village rendent hommage à la photographe américaine Vivian Maier

Les Docks-Village rendent hommage à la photographe américaine Vivian Maier

© Association Vivian Maier et le Champsaur / donation John Maloof

Les Docks-Village de Marseille exposent jusqu'au 8 juillet 2018 les clichés de la célèbre photographe américaine Vivian Maier. Des photos en noir en blanc, dont 13 clichés originaux de l’artiste, retracent ses nombreux séjours dans le Champsaur, dans les Hautes-Alpes.

Elle laisse derrière elle plus de 100.000 photos. Vivian Maier aimait photographier les gens qu'elle croisait et les scènes de vie du quotidien. L’association Vivian Maier et le Champsaur rend hommage à la défunte photographe américaine à travers une quarantaine de clichés en noir et blanc aux Docks de Marseille jusqu'au 8 juillet 2018. 

Reportage : France 3 Marseille - M. Frey / R. Gasc / B. Joubert

https://videos.francetv.fr/video/NI_1257447@Culture

Vivian Maier et les gens du Champsaur

Décédée en 2009 dans l'anonymat, la photographe américaine a passé de nombreux séjours dans les Hautes-Alpes, d'où est originaire sa mère. La "nounou photographe" sillonne le Champsaur à vélo, appareil photographique en bandoulière. Elle capture des visages et des scènes du quotidien qui racontent la vie d'autrefois dans les montagnes.
Exposition vivian Maier et le champsaur

© Association Vivian Maier et le Champsaur / donation John Maloof
Loin des rues de New York ou de Chicago, ces photos ont la même portée humaniste. À la manière d'un anthropologue, Vivian regarde les habitants du Champsaur. Ses photos leur rendent hommage. 
Les enfants du Champsaur 

Les enfants du Champsaur 

© Fonds français Vivian Maier et le Champsaur / donation John Maloof

La reconnaissance posthume

La "nounou au Rolleiflex" comme on la surnomme, est née en 1926 à New York d'une mère française et d'un père américain. Elle travaille comme gouvernante pour gagner sa vie et n'a jamais montré ses photos, restées pour la plupart à l'état de négatifs. Elle passe une partie de son enfance dans les Alpes, où elle revient pour faire des photos. C'est après sa mort qu'elles ont été découvertes. Elle décède à 83 ans à Chicago sans connaître la totalité de ses images. 
Les clichés de Vivian Maier © CORTESÍA / NOTIMEX

Le talent révélé

En 2007, John Maloof, un agent immobilier de 25 ans qui cherche des documents sur un quartier de Chicago, achète pour 400 dollars un lot dans une vente aux enchères, qui comprend des tirages photo et des films, dont certains n’ont jamais été développés. L’histoire de cette révélation posthume est à peine croyable. Une demi-douzaine de personnes en tout acquièrent des œuvres de Vivian Maier aux enchères.

Affiche Vivian Maier et le Champsaur © Association Vivian Maier et le Champsaur

En marge de l'exposition les Docks-Village, deux projections (sur invitation) du film de John Maloof  « À la recherche de Vivian Maier », ont été programmées le 28 Juin et 5 Juillet à 19h00.