Tony Crocetta : la photographie animalière à fleur de peau

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/09/2015 à 10H29
Les grands fauves de Tony Crocetta ont pris place au Conseil général de Blois 

Les grands fauves de Tony Crocetta ont pris place au Conseil général de Blois 

© Tony Crocetta

Tony Crocetta excelle dans l'art du portrait à condition d'avoir un pelage tâcheté, une belle crinère ou de très grandes défenses. Car aujourd'hui le photographe choisit ses modèles exclusivement dans la savane. Jusqu'au 20 septembre, la ville de Blois propose un safari aux grands fauves dans le Cloître du Conseil général.

Les lions, les guépards, les flamants roses et surtout les éléphants en pleine bagarre ont pris place sur les murs du Cloître du Conseil général de Blois. Des grands fauves capturés en un instant furtif dans l'objectif du photographe Tony Crocetta.
Tony Crocetta2

© Tony Crocetta

"J'ai toujours été fasciné par les animaux. Quand j'étais enfant, je vivais en région parisienne, et je n'en voyais qu'à la télé ! J'étais scotché devant mon écran, je ne loupais pas une miette des documentaires et émissions spécialisés. J'ai eu le déclic quand j'ai eu un appareil photo… Je prenais des gens en photo, mais ça ne m'intéressait pas. Je me suis mis aux fleurs puis aux insectes, j'ai commencé à faire de la macro. Dès que j'ai eu les moyens, je suis allé en Afrique, l'appel était trop fort», déclare-t-il dans une interview à la Nouvelle République

Reportage : F. Texier / JP Brusseau / A. Malaurie

https://videos.francetv.fr/video/NI_487135@Culture


Arrêt sur image sur la nature

La photographie animalière demande beaucoup de patience, les photographes restent parfois des heures en planque pour obtenir LE cliché qui fera mouche. "Pour avoir de la constance dans les résultats, il faut connaître la sociologie de l'animal", raconte encore Tony Crocetta. Avec leur regard profond, ses grands fauves pensifs ont effectivement quelque chose à nous apprendre sur notre statut de simple petit humain. La force des corps, la puissance des mouvements, l'élégance d'un envol, tant d'images qui donnent envie d'aller voir ces animaux de plus près.
Tony Crocetta5 © Tony Crocetta

Aujourd'hui Tony Crocetta est installé au Kenya, au cœur du mythique Masai-Mara où il se consacre pleinement à la photographie de la grande faune des savanes africaines. Il a créé l'association "Cheetah For Ever", pour la sauvegarde des guépards. Il y organise régulièrement des safaris avec un guide naturaliste kenyan.
Tony Crocetta au Kenya

Tony Crocetta au Kenya

© THIERRY GRUN / ONLY WORLD / ONLY FRANCE

Parrain en mai dernier de la huitième édition du printemps de la photographie de Romorantin, le photographe a prêté ses clichés pour les faire voyager un peu plus dans la région. L'exposition qui lui est consacrée se tient au cloître du Conseil général à Blois, du 2 sept 2015 au 25 sept 2015, du lundi au vendredi de 10h à 19h. 
Tony Crocetta4 © Tony Crocetta

Une visite–rencontre avec l’artiste est organisée le jeudi 17 septembre à 18 h à l'Hôtel du Département
Ouvert le week-end du 19 et 20 septembre à l’occasion des Journées européennes du Patrimoine.
Place de la République, 41000  Blois