Stéphane Spach, le photographe qui saisit les paysages dans tous leurs états

Par C.Fruhaüf / O.Stephan @Culturebox
Mis à jour le 23/04/2018 à 18H03, publié le 23/04/2018 à 17H51
Photographie de l'artiste, série "Paysages"

Photographie de l'artiste, série "Paysages"

© Stéphane Spach

Autodidacte, Stéphane Spach débute dans les années 1980, comme photographe d’architecture ou de design. Il a fait de sa passion son métier : aujourd’hui il s’intéresse à la nature et aux moyens de capturer son évolution. Ses clichés veulent saisir l'éternel recommencement, les cycles de la nature et des décors végétaux, comme pour célébrer la vie et la mort du paysage.

Stéphane Spach est un photographe autodidacte résidant en Alsace qui s’est lancé en 1984. Il a abordé divers domaines tels que la photographie culinaire ou travillé pour le compte d’entreprises. Depuis quelques temps il immortalise la végétation dans tous ses états. 

Reportage pour France 3 Alsace de O.Stephan/ V.Roy/ J.Boudart

https://videos.francetv.fr/video/NI_1222045@Culture

Le photographe nous emmène dans un univers végétal, en évolution constante. Il parvient à saisir un paysage à un instant, comme au début d’une histoire, pour poser le cadre d’un conte. L’interprétation est laissée au public, qui peut imaginer n’importe quelle fiction dans ce décor.

Je laisse le lecteur se débrouiller avec

Stéphane Spach
Paysage de clairière, photographié par l'artiste

Paysage de clairière, photographié par l'artiste

© Stéphane Spach

Un style original

Ses photos de paysage peuvent être inquiétantes puisqu’elles immobilisent des êtres vivants, des végétaux, de façon complètement factice. La lumière qui est posée crée cette impression étrange. Ainsi, une clairière au milieu d’un bois, normalement sombre, ressemble plus à une scène de crime sur laquelle on aurait braqué un projecteur. Certains clichés de fleurs se rapprochent plus des peintures de nature morte que de paysages, tant le regard porté par l’artiste est particulier.

"Dernier jardin" 

"Dernier jardin" 

© Stéphane Spach

Stéphane Spach s’intéresse aux changements d’état, du liquide au solide, de vivant à mort. Il se concentre sur les frontières, sur les petits détails qui font passer d’un statut à un autre.

On est en train de basculer dans tout à fait autre chose

Stéphane Spach
Paysages 

Paysages 

© Stéphane Spach

Le photographe veut capturer la renaissance de la nature et des décors végétaux, pour célébrer la vie et la mort d’un paysage. Cette quête est infinie puisque c'est un éternel recommencement, pour l’instant l'artiste n’est allé que dans un rayon maximum de 25 kilomètres autour de chez lui, il ne pense pas s’éloigner plus et confie : "pour moi c’est sans fin".