Poignantes et vivantes, des photos de 14-18 partiellement colorisées

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/08/2018 à 19H00, publié le 16/08/2018 à 17H27
Un procédé unique (et secret) pour coloriser certains détails de photos de la guerre 14-18.

Un procédé unique (et secret) pour coloriser certains détails de photos de la guerre 14-18.

© France 3 Culturebox (capture d'écran)

Spécialiste de la colorisation de photos anciennes, Alain d’Amato a eu l'idée de mettre en couleur certains détails de photos en noir et blanc de la Grande guerre. Un procédé qui leur donne une dimension encore plus poignante. Un travail à découvrir dans un livre et jusqu’au 31 août au Musée Somme 1916 à Albert dans une exposition intitulée "1914-1918, les hommes, les mots, la guerre".

Les photos de la guerre de 14-18 ne manquent pas, la plupart sont en noir et blanc, d’autres ont été colorisées en totalité. Alain d’Amato lui, a choisi de se focaliser sur certains détails, attitudes ou personnages en réalisant une mise en couleur partielle. Noyés dans le décor et dans l’uniformité du noir et blanc, ces éléments prennent alors une dimension nouvelle.

Cette colorisation n’enjolive pas la Guerre mais rend au contraire plus palpable la souffrance et le désarroi des hommes qui l’ont vécue, à l’image de cette photo où l’on voit un soldat, lourdement bardé de matériel et qui marche, sa tenue maculée  dans la boue : "Avec la couleur, on a le sentiment qu’il va sortir de l’image,  qu’il quitte la guerre pour revenir vers la paix" explique Alain d’Amato.
Photos guerre colorisées © France 3 Culturebox (capture d'écran)
Chaque photo est accompagnée d’une citation. Voilà celle qui accompagne ce cliché, signée Gabriel Chevallier

"Je vis comme une bête, une bête qui a faim puis qui est fatiguée. Jamais je ne me suis senti aussi vide de pensées"


Reportage : France 3 Picardie - J. Delance / L. Ségala

Au plus près de la réalité historique

L’auteur a mis en couleur plus de 200 photographies. Pour ce travail, Alain d'Amato a mis au point une technique numérique de colorisation dont il veut garder le secret. Historien amateur, il a aussi réalisé un gros travail de recherches car la mise en couleur n’a rien de fantaisiste. "Comment je sais que ça c’est rouge ou ça c’est bleu" dit-il en désignant l’uniforme d’un Poilu. "Je me suis appuyé sur des spécialistes pour ne pas faire d’erreur au niveau du choix des couleurs".
Photos guerre colorisées 3 © France 3 Culturebox (capture d'écran)
Parmi ces experts, on peut citer Laurent Mirouze, un des plus grands spécialistes français en uniformologie. Quant à Jean Sagnes, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université de Perpignan, il a supervisé le choix des citations et des légendes qui accompagnent chaque cliché.

Un livre et une expo

Ce travail a été décliné dans un livre - "1914-1918, les hommes, les mots, la guerre" où l’auteur a repris et agrandit 22 clichés - et dans une exposition itinérante éponyme. De passage à Albert au Musée Somme 1916 jusqu’au 31 août, elle présente des photos partiellement colorisées mais également dix-huit écrans qui diffusent des vidéos commentées par des journalistes professionnels et agrémentées de musiques.

"1914-1918, les hommes, les mots, la guerre"
de Alain d'Amato
Editions Adalcom
224 pages 
40 €