Letizia Battaglia, une photojournaliste contre la mafia sicilienne

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/11/2016 à 19H12
Les photos de Letizia Battaglia sont exposées au centre culturel Una Volta à Bastia jusqu'au 22 décembre

Les photos de Letizia Battaglia sont exposées au centre culturel Una Volta à Bastia jusqu'au 22 décembre

© Culturebox / Capture d'écran

Elle a passé 30 ans de sa vie à lutter contre la mafia sicilienne. Le Centre Méditerranéen de la photographie présente en ce moment à Bastia une exposition de la photojournaliste italienne Letizia Battaglia. Agée de 81 ans, elle continue inlassablement à témoigner des ravages de la mafia

30 ans de vie à Palerme. 30 ans à photographier la ville, les gens et immanquablement l’omniprésence et de la violence de Cosa Nostra, la mafia sicilienne.

Des exécutions quasi quotidiennes, d’habitants, mais aussi de policiers, de juges et d’hommes politiques, qu’elle couvrait pour le quotidien communiste L’Ora.

Reportage : D. Leoni / C. Giugliano / D. Lameta

https://videos.francetv.fr/video/NI_850637@Culture


Le plus important travail photographique sur Cosa Nostra

Des photos en noir et blanc, prises au grand-angle, en regardant de très près, et en allant au contact, y compris des gangsters, qui ont valu à  Letizia Battaglia d’être plusieurs fois récompensée pour son travail sur la mafia. En 2007, le prix Erich-Salomon lui a été décerné pour "une pratique remarquable du photojournalisme" et elle a reçu en 2009 le prix Cornell Capa.

Un engagement total qui la mèneront à choisir un autre terrain pour lutter contre la mafia, le fascisme et l’injustice, la politique. Elle sera élue députée au parlement régional de Sicile et adjointe au maire de Palerme avec qui elle luttera contre le crime et la corruption.

Aujourd’hui la photographe dit que ses photos, considéré comme le plus important fond documentaire sur Cosa Nostra, n’ont servi à rien, que les mafias sont toujours présentes partout dans le monde, plus puissantes que jamais, même si leur visage a changé. Et pourtant à 81 ans, infatigable, elle continue de témoigner des ravages du crime organisé sur nos sociétés. 

Letizia Battaglia 2 © Letizia Battaglia / Culturebox - Capture d'écran