Les photos de charme de Claude François mises à nu au festival d'Arles

Par @OlivierFlandin
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/05/2014 à 17H15
Extrait d'une photo de charme signée de Claude François

Extrait d'une photo de charme signée de Claude François

© François Dumoulin (Claude François)

Les photos de charmes de Claude François sont les vedettes du festival de la photo d’Arles cette année. Le chanteur, reconverti en photographe controversé, avait même lancé un magazine érotique.

Certaines de ces photos avaient déjà été dévoilées ici ou là, mais n’avaient jamais fait l’objet d’une telle exposition. C’est en 1974, alors que l’artiste aux 67 millions de disques se dit épuisé, qu’il décide de se consacrer à un nouveau métier, celui de photographe sous le pseudonyme de François Dumoulin. Il crée aussi le magazine « Absolu » avec la volonté de concurrencer Lui et Playboy.

Reportage : J.Hessas, Olivier Ducros-Renaudin, M.Morand

https://videos.francetv.fr/video/NI_147719@Culture

Les séances de prises de vues, inspirées de David Hamilton, se déroulent dans sa propriété du Dannemois dans l’Essonne, dans son appartement parisien, ou dans des locaux loués pour l’occasion.

Claude François a avoué lui-même qu’il avait lancé ce magazine et son agence de mannequins pour le plaisir de croiser de jolies jeunes filles, et plus, si affinité. 
Une des photos controversées de Claude François 

Une des photos controversées de Claude François 

© François Dumoulin (Claude François)
Cette « reconversion », peu compatible avec son statut de star des jeunes, et notamment pour les parents de fans, a fait l’objet d’une vive polémique à l’époque et Cloclo a finalement vendu son magazine, moins de deux ans plus tard.
Un des nombreux clichés exposés au festival de la photo de nu d'Arles

Un des nombreux clichés exposés au festival de la photo de nu d'Arles

© François Dumoulin (Claude François)
Au-delà des photos de François « Clolo » Dumoulin, le festival s’intéresse au travail de nombreux photographes. A l’image de Jean-François Bauret, qui s’est éteint cette année. Il s’est notamment fait connaître avec ses photos de nus de Klaus Kinski ou de Serge Gainsbourg.
Gainsbourg vu par Jean-François Bauret

Gainsbourg vu par Jean-François Bauret

© Jean-François Bauret
14e festival européen de la photo de nu
Du 8 au 18 mai 201 à Arles et aux Baux-de-Provence
Renseignements : 04 90 96 82 93