Les appareils photo en bois de Benoît Capponi : bluffant !

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/01/2018 à 19H24, publié le 03/01/2018 à 18H40
Benoît Capponi revient aux sources de la photographie

Benoît Capponi revient aux sources de la photographie

© France 3 / Culturebox

A l'ère des millions de pixels du numérique, Benoît Capponi opère un étonnant retour à la photo argentique. Dans son atelier de Lussas en Ardèche, il crée des appareils photo en bois d'une simplicité déconcertante. Il suffit de placer une pellicule dedans... clic clac, le tour est joué pour un résultat bluffant.

A le voir avec son casque sur les oreilles et ses lunettes de protection contre la poussière de la sciure, on a du mal à imaginer que Benoît Capponi opère une sorte de révolution photographique, en tout cas un retour à l'essence même de la photo argentique. De ses doigts habiles sortent des boîtiers en noyer d'une grande simplicité. Sur le dessus : un trou et un obturateur : "Il s'agit d'une boîte noire en fait, explique l'intéressé. Si on vient placer dedans une surface sensible, en l'occurence une pellicule, on va tout simplement pouvoir l'impressionner, lui faire recevoir la lumière par un minuscule petit trou." 

Benoît Capponi "ne fait que" reprendre le principe du sténopé dont on attribue la paternité à Ibn al-Haytham, scientifique arabe et père de l'optique moderne.

Reportage France 3 Rhône-Alpes : V. Fize / N. Ferro/ C. Martin

https://videos.francetv.fr/video/NI_1154131@Culture

Inviter le temps dans la photographie

Les appareils photo de Benoît Capponi, c'est un peu l'éloge de la patience. En effet, c'est le temps d'exposition qui compte : "Cela permet d'inviter le temps dans la photographie et de se dire : je reprends le contrôle sur mon matériel : j'ai le temps, je vais expérimenter". De ce fait l'acte photographique n'est plus le même ce qui conduit à photographier autrement.
Tour Eiffel benoît Capponi 2 © Benoît Capponi
Le temps d'exposition varie selon la focale de l'appareil, c'est-à-dire en l'occurence selon la distance entre le trou du sténopé et la pellicule. Si l'on en croit le site "Le Sténopé républicain", le temps d'exposition peut, par exemple, aller de 15 secondes en plein soleil à 3 minutes avec un ciel nuageux pour une longueur de focale de 38mm.

Benoît Capponi fabrique une centaine d'appareils par an. De beaux objets vendus à un prix qui reste abordable pour ce retour à l'essence de la photographie : de 130 à 200 euros.