"Lartigue, l’émerveillé" au château de Tours

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/12/2012 à 15H59
Jacques-Henri Lartigue a huit ans lorsqu'il reçoit son 1er appareil photo

Jacques-Henri Lartigue a huit ans lorsqu'il reçoit son 1er appareil photo

© Donation Jacques-Henri Lartigue

Le château de Tours présente, jusqu'au 26 mai 2013, en collaboration avec la galerie du Jeu de Paume une rétrospective exceptionnelle du photographe Jacques-Henri Lartigue. Elle rassemble plus d'une centaine de photos, les plus emblématiques et les plus célèbres de celui qui aimait à montrer les petits moments joyeux de la vie.

https://videos.francetv.fr/video/NI_142553@Culture

 
“Depuis que je suis petit, j’ai une espèce de maladie : toutes les choses qui m’émerveillent s’en vont sans que ma mémoire les garde suffisamment”, constate Lartigue dans son journal de l’année 1965. L'artiste consignait tout dans ses petits carnets, la météo, des croquis préparatoires de ses photos, des agendas et des albums illustrés. 
Le photographe consignait tous ses états d'âme dans son journal. Ces écrits sont exposés aux côtés de ses clichés. 

Le photographe consignait tous ses états d'âme dans son journal. Ces écrits sont exposés aux côtés de ses clichés. 

© Donation Jacques-Henri Lartigue
La superbe exposition du château de Tours se fait l'écho cet émerveillement perpétuel. Les photos exposées, d'un naturel joyeux, relatent l'état d'esprit du photographe qui se fait alors un témoin essentiel du XXe siècle. (Courbevoie, 1894-Nice, 1986)
Jacques Henri Lartigue, Rouzat. Charly, Rico et Sim,  Septembre 1913

Jacques Henri Lartigue, Rouzat. Charly, Rico et Sim,  Septembre 1913

© Ministère de la Culture-France/AAJHL


L'exposition "Lartigue, l'émerveillé", organisée conjointement avec le musée du Jeu de Paume et la donation JH Lartigue
Jusqu'au 26 mai 2013 à Tours