La Rochelle sous l'Occupation : le laborantin archivait secrètement les photos des Allemands

Mis à jour le 18/02/2019 à 10H55, publié le 12/02/2019 à 13H01
Le Fonds Brochot compte un millier de photos prises par les Allemands pendant l'occupation de La Rochelle et secrètement archivées par Robert Brochot.

Le Fonds Brochot compte un millier de photos prises par les Allemands pendant l'occupation de La Rochelle et secrètement archivées par Robert Brochot.

© culturebox / capture d'écran

Pendant la seconde guerre mondiale, Robert Brochot, employé d’un laboratoire photo de La Rochelle est réquisitionné pour développer les clichés de l’armée allemande qui occupe la ville. Il cachera les doubles d’un millier de photos qui forment un fonds unique au monde. Décédé l’été dernier, les Archives départementales lui rendent hommage ce mardi.

La Rochelle occupée photographiée par les soldats allemands... La guerre vue par l’ennemi. Des clichés rares archivés secrètement sous l’Occupation par le jeune Robert Brochot, employé dans un laboratoire photo rochelais. Quand les Allemands arrivent à La Rochelle, il est réquisitionné dans le cadre du STO pour développer leurs photos.

Au péril de sa vie, il sélectionnera les clichés les plus intéressants et en tirera un double. Un millier en tout que Brochot cachera chez ses parents. Il attendra plus de 50 ans pour léguer ce trésor aux Archives départementales. Des images qui offrent un regard unique sur la ville occupée, les conditions de vie des Rochelais comme celles des Allemands.

Reportage : Y. Salaün / J. Bouchon / M. Coudrin

https://videos.francetv.fr/video/NI_1360325@Culture


"Le Révélateur"

Très peu de clichés de cette période existent, les Allemands interdisant aux Français de photographier ou filmer en zone de guerre. Le Fonds Brochot a permis de retracer les temps forts de ces années d’occupation, mais aussi le quotidien des soldats et de la population. Un fonds qui offre une vision parfois dérangeante mais une source d’informations d’une incroyable richesse pour les historiens.

Les Archives départementales de Charente-Maritime à qui Robert Brochot avait fini par léguer sa collection, a choisi de lui rendre hommage ce mardi 12 février avec la projection du documentaire "Le Révélateur" de Jules Potier qui retrace l’histoire singulière de ce résistant discret.