Juan Manuel Castro Prieto, un photographe voyageur loin des clichés

Mis à jour le 02/12/2018 à 09H59, publié le 02/12/2018 à 09H55
Trois photos de l'exposition

Trois photos de l'exposition

© France 3 Culturebox Capture d'écran

A Pau, le Parvis-Espace-Culturel expose jusqu'au 19 janvier 2019 les photos de Juan Manuel Castro Prieto. Ne travaillant qu'à l'argentique et en très grand format, ce photographe voyageur du Pérou à l'Ethiopie élude toute anecdote, dépoussiérant chaque image du moindre aspect folklorique. Noir et blanc ou couleurs, l'essentiel est toujours là.

Juan Manuel Castro Prieto est un photographe espagnol né il y a 59 ans. Il parcourt le monde avec une chambre photographique, un équipement argentique très encombrant et pesant. Avec ce matériel il est hors de question de passer inaperçu ou de prendre une photo à la volée. Et cela se voit. Non seulement le format permet une incroyable précision dans l'image mais il attire le regard de ceux qu'il vise. Seul ou en groupe, arrêté ou dans l'action, l'homme, la femme, l'enfant sait que cet oeil fixe le regarde. Sa non protestation vaut acceptation. Il n'est plus l'objet de l'image mais bien son sujet, actif même dans l'immobilité. C'est d'ailleurs, outre l'incroyable composition de ses images, ce qui fait la force des photos de Castro Prieto.

Souvent en noir et blanc, ses images ne sont jamais ni anecdotiques ni folkloriques. Quand elles sont en couleurs, il choisit de s'écarter de l'hypersaturation à la mode. On pourrait donc les trouver fades, elle ne perdent pourtant rien de leur force. Entre document et oeuvre d'art, la photographie de Juan Manuel Castro Prieto fait de lui un remarquable reporter de paix.

Reportage : France 3 Pau Sud-Aquitaine E. Poussard / E. Gonzalez / M. Galle