George Sand et la photographie, une histoire tourmentée

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/05/2015 à 14H38
Portrait de George Sand par Félix Nadar

Portrait de George Sand par Félix Nadar

© France 3

Jusqu'au 20 septembre 2015, le château d'Ars rend hommage à l'auteur qui redonna ses lettres de noblesse au Berry, George Sand. Une exposition qui raconte, à travers des photographies du 19e siècle, le lien entre la romancière et son image.

Dès 1852, alors que la photographie n'en est qu'a ses balbutiements, la romancière se fait tirer le portrait par Richebourg. En voyant le résultat quelle jugera peu flatteur, George Sand refusera que l'on diffuse son image.

Reportage C. Lacroix / JP. Pazzini / JM. Bores:

https://videos.francetv.fr/video/NI_160183@Culture

Il faudra attendre 1864 et sa rencontre avec le célèbre photographe Félix Nadar pour que la romancière apprivoise son image. Après une série de plusieurs portraits, George Sand utilisera ce support comme véritable moyen de communication. Ses correspondances seront accompagnées bien souvent de petites photographies au format "carte de visite", très en vogue à l'époque. Verdeau  immortalisera la vieille dame dans un dernier cliché en 1875.

Au début du 20e sicècle, la photographie prend un nouveau tournant et s'inspire du romantisme. Courtellemont va réaliser les premiers autochromes sur le Berry, premières images en couleurs des paysages si chers à l'auteur.
A droite, Jules-Gervais Courtellemont

A droite, Jules-Gervais Courtellemont

© France 3
Grâce à un dispositif numérique, les visiteurs pourront découvrir une série de photographies rares, trop fragiles pour être exposées.

"George Sand et la photographie" 
du 1 mai au 20 septembre 2015
Château d'Ars
36400 Lourouer-Saint-Laurent
02.54.48.22.64