François Mitterrand à la Roche de Solutré : l’ascension en photos

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/02/2016 à 11H41
François Mitterrand et ses fidèles à la Roche de Solutré (Saône-et-Loire)

François Mitterrand et ses fidèles à la Roche de Solutré (Saône-et-Loire)

© Jean-Paul Gollin

François Mitterrand aurait eu cent ans en octobre 2016. Pour commémorer l’un des rituels favoris de l’ancien président, l’ascension traditionnelle le dimanche de Pentecôte de la Roche de Solutré (Saône-et-Loire), une exposition du photographe Jean-Paul Gollin présente à Solutré-Pouilly, au pied de la Roche, des clichés originaux de l’homme et de son entourage.

François Mitterrand découvre la Roche de Solutré en 1946, grâce à son beau-frère Roger Gouze. Le spectacle de la vallée vu du sommet leur plait tellement qu’ils décident d’y revenir chaque année. L’ascension aura lieu 49 fois.

Reportage France 3 Bourgogne : R. Ho-A-Chuck, D. Boutillet et C. Zappalá

https://videos.francetv.fr/video/NI_639278@Culture


Ce qui au départ n’est qu’une balade habituelle d’un homme politique parmi d’autres deviendra à partir de 1981 celle d’un président de la République. La rando familiale se transforme en rendez-vous politique, rubrique détente.

Solutré est ce qu’il est aujourd’hui en grande partie grâce à François Mitterrand qui, non seulement a permis de faire connaitre Solutré, mais a également permis la rénovation du musée et la construction d’un nouveau musée.

André Prost, correspondant de l'Institut François Mitterrand

Une "cour" attentive à la moindre petite phrase ou bon mot du président

Une "cour" attentive à la moindre petite phrase ou bon mot du président

© Jean-Paul Gollin
A partir de 1981, le rendez-vous annuel du dimanche de Pentecôte devient un évènement très couru des proches du président, jamais avares de montrer dans l’effort de l’ascension leur proximité avec leur grand homme, auxquels s’ajoutera, au fil des années, la meute de plus en plus imposante des journalistes prets à recueillir la petite phrase ou le bon mot.

François Mitterrand seul face à Jean-paul Gollin: un scoop !

François Mitterrand seul face à Jean-paul Gollin: un scoop !

© Jean-Paul Gollin
Parmi ceux-ci, un journaliste de Saône-et- Loire, Jean-Paul Gollin. Pendant quinze ans, il a suivi François Mitterrand dans son fief nivernais et plus généralement bourguignon. Ce qui lui permet de saisir des clichés qu’aucun autre photographe n’aura la chance d’avoir.

Comme cette année où toujours soucieux de se trouver là où on ne l’attend pas, François MItterrand décide de gravir la Roche de Vergisson.
Jean-Paul Gollin raconte :

En haut de Vergisson, il a posé pour moi. Il me montrait Solutré au loin avec son doigt en me disant : « Vous voyez là-bas, tous vos confrères m’attendent. Qu’est-ce qu’ils vont écrire demain ? Il n’est pas monté… il est trop fatigué… il est malade. Non, vous, vous direz il a monté Vergisson. N’est-ce pas monsieur Gollin ?

Jean-Paul Gollin, reporter-photographe
 
François Mitterrand contemple la plaine au pied de la Roche de Solutré

François Mitterrand contemple la plaine au pied de la Roche de Solutré

© Jean-Paul Gollin

Pour cette expo à découvrir jusqu’au 16 mai, lendemain de la Pentecôte, Jean-Paul Gollin a sélectioné 32 photos parmi les 3.000 qu’il possède.