Découvrez l'univers drôle et poétique du photographe Philémon Shivar

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/05/2018 à 09H05, publié le 24/05/2018 à 13H20
Les photos de Philémon Shivar au Centre culturel Juliobona de Lillebonne (Seine maritime)

Les photos de Philémon Shivar au Centre culturel Juliobona de Lillebonne (Seine maritime)

© France 3 / Culturebox / Capture d'écran

Connaissez-vous Philémon Shivar ? Ce drôle de petit bonhomme hante les rues de Normandie depuis de nombreuses années. Ses photos mêlent la poésie, l'humour et l'absurde. Elles sont exposées jusqu'au 26 mai 2018 au Centre culturel Juliobona de Lillebonne (Seine-Maritime).

Il est à la croisée de Jacques Tati et du mime Marceau : Philémon Shivar est un personnage lunaire à qui il arrive de drôles d'aventures, dans toutes sortes de décors. Elles sont actuellement à découvir à la galerie du centre culturel Juliobona de Lillebonne. 

Reportage : I. Ganne / K. Saïdi / R. Meheust

https://videos.francetv.fr/video/NI_1239449@Culture

Dans l'univers tragi-comique de Philémon 

Derrière ce Philémon sorti de l'espace, se cache Monsieur Philémon Shivar. C'est lui qui, dans de drôles de photographies, met en scène son personnage. Autoportrait, mise en espace, retouche photo, le passionné donne forme à son imaginaire. Il se dit photographe amateur, mais pour ce passionné d'informatique, l'image est un grand terrain de jeu.

L’auto dérision et l’absurde ne me font pas peur et j’en joue dans mes petites mises en scène.

Philémon Shivar

Philémon Shivar lors d'une séance photo

Philémon Shivar lors d'une séance photo

© France 3 / Culturebox

Dans la tête de Magritte 

Chapeau de feutre vissé sur le crâne, la tête dans les nuages, Philémon promène sa valise à roulettes et un certain vague-à-l‘âme qui rappelle l'univers du peintre surréaliste Magritte. "Il rêve de vivre une vie ordinaire grâce à un cadre photo qu'il change régulièrement", raconte le père de ce personnage qui puise son inspiration dans les petites choses de la vie. Car le monde de Philémon est peuplé d'anodin mais toujours agrémenté d'une petite touche artistique et humoristique. "J'ai retrouvé ma chaussette", "La vérité est tailleur", ou encore "L'amour propre", les titres des photos sont aussi souvent des déclencheurs de sourires. 

Je possède une chambre orange un peu étrange dans laquelle mon personnage rêve d’une vie normale à l’aide d’un cadre accroché au mur.

Philémon Shivar

philemon expo © France 3 / Culturebox / Capture d'écran