Décès de Erich Lessing, photographe de l'insurrection hongroise de 1956

Mis à jour le 29/08/2018 à 15H52, publié le 29/08/2018 à 15H41
Le photographe autrichien Erich Lessing à l'une de ses expositions en 2012.

Le photographe autrichien Erich Lessing à l'une de ses expositions en 2012.

© Herbert Neubauer / APA / AFP

Le photographe autrichien Erich Lessing est mort dans la nuit de mardi à mercredi à l'âge de 95 ans, a annoncé le consistoire israélite de Vienne. Lessing, l'un des doyens du photoreportage, s'est notamment illustré par sa couverture de l'insurrection de Budapest de 1956.

Erich Lessing avait couvert les grands événements de la vie politique internationale de l'après-guerre, essentiellement en Europe de l'Est, à l'image de ses centaines de photographies du soulèvement anticommuniste de l'automne 1956 en Hongrie, écrasé par les troupes soviétiques.

Il avait travaillé pour l'agence Associated Press, collaborant également avec des magazines comme Life et Paris-Match, avant d'intégrer la prestigieuse agence de photoreportage Magnum.

Né en 1923 dans une famille juive de Vienne, Erich Lessing a fui en Palestine en 1939, tandis que sa famille restée en Autriche a été décimée par les nazis. De retour en Autriche en 1947, il a documenté l'actualité de son pays et de la région, de la signature du traité d'État de 1955 à Vienne, mettant fin à la présence des forces d'occupation en Autriche, à des portraits de chefs d'État comme De Gaulle, Adenauer, Eisenhower, Khrouchtchev. 

Erich Lessing a publié ses photographies dans une soixantaine d'ouvrages. En 2013, il avait fait don de 60.000 images aux archives de la Bibliothèque nationale autrichienne.