Damien Rouger photographe naturaliste au plus près d'une faune étonnante

Par J.M.Ogier, D. Le Pape @Culturebox
Mis à jour le 12/06/2018 à 16H23, publié le 12/06/2018 à 16H22
Busard Saint-Martin au bain

Busard Saint-Martin au bain

© Damien Rouger

Damien Rouger est photographe naturaliste. Son terrain "de chasse" c'est la Beauce. Là, en tenue de camouflage, il s'immerge dans la nature pour être au plus près d'une faune qu'il connaît parfaitement. C'est cette approche stratégique et scientifique qui a fait sa réputation.

A le voir au détour d'un chemin en Beauce, on pourrait se croire tombé au beau milieu d'un exercice militaire. Surtout ne pas prendre peur ! Damien Rouger est un adepte de la tenue de camouflage pour se fondre dans le paysage, et s'approcher ainsi au plus près des animaux qu'il veut photographier. Une stratégie qui se précise en un chuchotement : "Là je sais que je peux progresser face à moi puisqu'on a un vent de face qui emmène éventuellement nos odeurs derrière nous. De ce fait, quand je vais progresser, les animaux ne peuvent pas anticiper mon arrivée car ils n'ont pas l'odeur !".

Un rapace au bain

Depuis qu'il arpente cette campagne, Damien Rouger a appris à repérer les allées et venues de la faune. Il adapte son cheminement à toutes ces données collectées au fil du temps. C'est comme cela qu'il a pu capturer l'image d'un cerf majestueux, avec ses bois dressés vers le ciel, ou encore une femelle busard Saint-Martin venue prendre son bain après une matinée de chasse. Un rapace au bain qu'il a pu approcher à 3m 50  seulement du fait de sa discrétion.

Reportage France 3 Centre-Val de Loire : D. Le Pape / S. Hasnaoui / T. Guiet

https://videos.francetv.fr/video/NI_1201647@Culture


Tapi dans les fougères ou caché dans son abri en bois, Damien Rouger doit s'armer de patience : "On peut être plusieurs heures sans rien voir du tout, et c'est ce qui fait l'intérêt de ce travail : la surprise. La surprise ce peut-être ce combat de Foulques Macroules sur un plan d'eau pour un territoire à la période des amours.  

Foulques Macroules © Damien Rouger


A force de côtoyer la nature, Damien Rouger a appris à connaître les caractéristiques des animaux ou insectes qu'il photographie Ainsi cette colonie de Fourmis rouges des bois qu'il approche au plus près : "Elles sont révélateurs d'un éco-système en parfaite santé, puisque cette espèce là permet de limiter la propagation des punaises qui sont des suceuses de sève, susceptibles d'affaiblir les arbres".

Fourmi rouge et punaise © Damien Rouger