Biennale de Bordeaux : Georges Rousse donne un futur aux lieux du passé

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/07/2014 à 11H30
L'une des oeuvres monumentales en trompe l'oeil qui sera présentée au public en septembre à Bordeaux.

L'une des oeuvres monumentales en trompe l'oeil qui sera présentée au public en septembre à Bordeaux.

© France 3 Aquitaine / G.Rousse

Il est le maître des illusions. Celui par qui la lumière est. Dans le cadre d'Agora, la biennale de l'architecture qui débute en septembre à Bordeaux, le photographe Georges Rousse a investi une ancienne base sous-marine de la seconde guerre mondiale. Un lieu sans lumière qu'il a entrepris de transformer. A découvrir à partir du 13 septembre.

Reportage : H.Chauwin / D.Mazères / C.Galera / C.Lagaüzère

https://videos.francetv.fr/video/NI_150423@Culture

Aller au delà de l'image. Transcender la réalité des lieux pour en donner une image totalement différente. Cela fait maintenant 30 ans que le photographe Georges Rousse invente son propre monde. Sa technique :  investir des lieux abandonnés qu'il modifie avant de les photographier. Des oeuvres éphémères qui bouleversent les sens et le sens. Ainsi une base sous-marine, bâtiment presque totalement dépourvu de lumière puisque semi-enterré, va t'elle devenir sous l'impulsion de l'artiste un véritable temple dédié au soleil dans lequel l'incandescence du rouge s'invite dans l'obscurité. Trois installations et une quarantaine de photos grands formats composeront cette exposition.

Georges Rousse à la Base sous-marine de Bordeaux, Bd Alfred Daney à Bordeaux. Renseignements : 05 56 11 11 50