A Montpellier, une exposition photo à regarder... et à sentir

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/01/2017 à 17H27, publié le 07/01/2017 à 17H22
L'une des visiteuses de l'exposition

L'une des visiteuses de l'exposition

© France 3 / Culturebox capture d'écran

Le Pavillon Populaire de Montpellier propose une exposition des clichés noir et blanc de Louise Dahl-Wolfe, une photographe américaine disparue en 1989 et qui avait travaillé pour le magazine Harper's Bazaar. Des étudiants en cosmétique à Grasse y ont ajouté leur marque en inventant des fragrances adaptées à certaines des photos qu'ils ont choisies. Un original mélange des sens.

L'idée est excellente et évoque le poème "correspondances" de Charles Baudelaire.. Choisir certaines parmi les cent vingt photographies très sophistiquées de Louise Dahl-Wolfe exposées à Montpellier et les accompagner des parfums qui leur correspondent.

Mais elle est encore meilleure quand on apprend que ces parfums ont été concoctés spécialement pour l'occasion par des étudiants en cosmétique. Ce sont eux qui, à Grasse, la capitale des parfums, s'apprêtent à mettre au point les fragrances qui accompagneront notre futur. Les visiteurs peuvent sentir ces toutes nouvelles créations en regardant les photos. A eux ensuite de dire s'ils pensent que cette correspondance fonctionne.

Reportage : J. Escafre / C. Agullo / F. Paul-Paslier

https://videos.francetv.fr/video/NI_891705@Culture

Photographe habituée à publier dans le prestigieux magazine américain de mode Harper's Bazaar,  Louise Dahl-Wolfe était née en 1895. Des années 30 aux années 50, elle était l'une des premières femmes photographes de mode.
Détail de l'une des photos de l'exposition

Détail de l'une des photos de l'exposition

© France 3 / Culturebox capture d'écran