Villa Santo Sospir "tatouée" par Jean Cocteau : dernières visites avant restauration

Par @Culturebox
Publié le 07/07/2018 à 14H05
Jean Cocteau dans la villa Santo Sospir 

Jean Cocteau dans la villa Santo Sospir 

© France 3/ Culturebox

Jean Cocteau, l’artiste aux multiples casquettes, a imprégné les murs de la Villa Santo Sospir à Saint-Jean-Cap-Ferrat. En 1950, invité à passer des vacances dans la maison, il réalise d’immenses fresques sur les murs et les objets, transformant la villa en œuvre d’art. Les dessins et peintures doivent maintenant être restaurés, obligeant la propriété à fermer ses portes pendant deux ans.

Rien n’a bougé à Santo Sospir depuis le départ de Jean Cocteau, comme si les murs et la villa attendaient le retour de celui qui les a transformés à jamais. L'esprit de l'artiste habite encore les lieux, tant l'empreinte qu'il a laissée est importante. Ses dessins sont présents dans toute la maison, sur les murs, les plafonds et les objets. Ils témoignent du passage de l'artiste et montrent sa créativité. 

Reportage M.Berrurier, M.Hauville, H.Cardon, N.Querouille

https://videos.francetv.fr/video/NI_1262317@Culture

La "Villa tatouée", un projet de Cocteau

La villa Santo Sospir, surnommée "Villa tatouée" a été recouverte de fresques par Jean Cocteau en 1950. L’artiste invité par Francine Weisweiller, amie et propriétaire des lieux, transforme la maison en œuvre d’art. Son premier dessin, une tête d’Apollon, est rejoint par une série de personnages. Au fusain, avec de la peinture ou au crayon, le poète et dessinateur recouvre progressivement les 320 m2 de la maison.  

J’ai tatoué cette villa comme un corps humain des pieds à la tête

Jean Cocteau (archive)
Éric Marteau est l’intendant de la villa depuis 25 ans, il raconte comment l'artiste a eu carte blanche : "Cocteau a eu cette idée d’envahir l’espace, de peindre sur les murs, sur les plafonds, sur les abat-jours".
La tête d'Apollon, premier dessin de Jean Cocteau dans la villa, réalisé au-dessus de la cheminée 

La tête d'Apollon, premier dessin de Jean Cocteau dans la villa, réalisé au-dessus de la cheminée 

© France 3/ Culturebox/ Dessin de Jean Cocteau

Préserver un patrimoine rare

Inscrite au titre des monuments historiques en 1995, la villa a été rachetée 13 millions d’euros par Illia Mélia, un oligarque russe. Le propriétaire a lancé des travaux de restauration pour préserver la demeure : "Je veux que la maison reste habitable […] et en même temps, et c’est très important, visitable".
L'intérieur de la villa Santo Sospir à Saint-Jean Cap-Ferrat 

L'intérieur de la villa Santo Sospir à Saint-Jean Cap-Ferrat 

© France 3/ Culturebox/ Dessin de Jean Cocteau
Mais, avec les milliers de visiteurs par an et avec le temps, les peintures se sont dégradées. La propriété sera fermée pendant deux ans, pour effectuer des travaux de restauration. 

C’est le moment ou jamais si on ne veut pas perdre la peinture de Cocteau.

Florence Cremer, restauratrice