Venise : deux toiles de Miró trempées par l'inondation

Mis à jour le 30/10/2018 à 21H11, publié le 30/10/2018 à 19H24
Venise inondée, le 29 octobre 2018

Venise inondée, le 29 octobre 2018

© Giacomo Cosua / NurPhoto

Deux toiles de l'artiste espagnol Joan Miró qui devaient être exposées au Palais Zaguri à Venise ont été trempées par l'inondation exceptionnelle qui a touché la cité lacustre. Ces deux œuvres phare de l'exposition "De Kandinsky à Botero" sont estimées à un million d'euros.

Lundi 29 octobre en début d'après-midi, l'"acqua alta" (montée des eaux typique de Venise) a atteint un pic de 156 cm, dépassant pour la 6e fois en plus de quatre-vingt ans le seuil de 150 cm et obligeant touristes et Vénitiens à circuler avec de l'eau jusqu'aux cuisses.

Deux toiles de Joan Miró touchées par la montée des eaux

Au Palais Zaguri, où une exposition "De Kandinsky à Botero" doit ouvrir le 1er novembre, la marée haute était prévue. Mais quand les organisateurs sont revenus dans la nuit surveiller la montée des eaux, ils ont découvert une fuite venue des toilettes.

Les deux toiles de Miró, d'une valeur totale estimée à un million d'euros, étaient encore emballées, posées par terre contre le mur où elles devaient être exposées au deuxième étage, et se sont retrouvées dans l'eau presque jusqu'à la moitié. Tout le personnel du palais a été mobilisé dans la nuit pour mettre les autres toiles en sûreté et éponger. Les deux toiles de Miró ont été envoyées en urgence dans un atelier d'Asti, dans le Piémont, pour une restauration avant que l'eau saumâtre n'attaque les couleurs du maître espagnol.