Van Gogh et son idéal de vie simple : un parcours artistique original à Arles

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/11/2017 à 11H07, publié le 02/11/2017 à 16H20
"La vie simple-Simplement la vie", la nouvelle exposition de la Fondation Van Gogh jusqu'au 2 avril 2018 - Ici autoportrait de Juergen Teller

"La vie simple-Simplement la vie", la nouvelle exposition de la Fondation Van Gogh jusqu'au 2 avril 2018 - Ici autoportrait de Juergen Teller

© Heré Hôte

La fondation Van Gogh à Arles met en lumière le thème de "La vie simple, simplement la vie". Une notion essentielle dans la peinture de l'artiste néerlandais que l'exposition explore à travers des objets de piété populaire, des reproductions d’œuvres peintes ou gravées de Jean-François Millet présentés aux côtés d’œuvres d’art contemporain. A voir jusqu'au au 2 avril 2018

 "La vie simple, simplement la vie",  la nouvelle exposition de la Fondation Van Gogh à Arles est inspirée des valeurs qui tenaient à coeur au peintre hollandais. Le monde paysan, le dépouillement, l'humilité, la simplicité et la nature, sont mis en lumière à travers ce nouvel accrochage où des oeuvres de Vincent Van Gogh, de Jean-François Millet et d'artistes contemporains se côtoient. 

Reportage : H. Bouyé / M. Mouamma / N. Burlaud

https://videos.francetv.fr/video/NI_1112007@Culture

Jean-François Millet, le grand héros

Contemporain des évolutions sociétales apportées par les révolutions de 1848, Van Gogh assiste à l’entrée du paysan dans la conscience politique d’une société bouleversée par le progrès. Les reproductions des travaux des champs de Jean-François Millet (auteur du fameux "Angélus"), qu’il a découvert en 1873 à Londres, peuplent les murs de son atelier arlésien, six ans plus tard. "Après avoir connu l'avant-garde, il est encore fidèle à ses thèmes du paysan, du semeur et son grand héros reste Jean-François Millet", souligne Bice Curiger, directrice artistique de la Fondation Van Gogh Arles. 
Gravure de l'Angélus de JF Millet

Gravure de l'Angélus de JF Millet

© France 3 / Culturebox

La simplicité à travers les âges

Le parcours propose une réflexion sur le rapport que nous entretenons à travers les siècles avec la nature et les animaux. De l’isolement, en ville comme à la campagne, aux fantasmes associés à cet idéal de vie simple, les oeuvres d'art contemporain répondent aux objets associés à l'imagerie populaire.
Exposition la vie simple, simplement la vie de la Fondation Van Gogh © Heré Hôte
Des santons de Provence côtoient les photos de Juergen Teller, la série "Iris Tingitana" de la photographe franco-marocaine Yto Barrada rappelle celle de Van Gogh peinte lors de son séjour à l’asile de Saint-Rémy. Les portraits et natures mortes de Nicolas Party décrivent avec leurs couleurs saturées une nature plus que jamais artificielle et une aliénation du vivant. 
Chez Nicolas Party l’ornemental apparaît dans une forme rehaussée ; les fleurs obéissent à une règle étrangère régissant la décoration d’une pièce

Chez Nicolas Party l’ornemental apparaît dans une forme rehaussée ; les fleurs obéissent à une règle étrangère régissant la décoration d’une pièce

© Heré Hôte

Ralentir et regarder

La déambulation de la Fondation Van Gogh pose aussi la question de l'empreinte de l'homme sur l'environnement et ce qui en découle. Par la notion de simplicité les artistes d'hier et d'aujourd'hui questionnent le concept de décroissance et de libération d'une société régie par la technologie et la vitesse.
La vie simple expo fondation Van Gogh © France 3 / Culturebox

Kirk Douglas dans le rôle de Van Gogh sur le tournage du film La Vie passionnée de Vincent van Gogh de Vincente Minnelli, 1953 - Photo de Lucien Clergue

Kirk Douglas dans le rôle de Van Gogh sur le tournage du film La Vie passionnée de Vincent van Gogh de Vincente Minnelli, 1953 - Photo de Lucien Clergue

© Collection Fondation Vincent van Gogh Arles, dite Collection Yolande Clergue