Valerio Adami : un parcours "de la ligne à la couleur" au musée Saint-Roch

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/07/2016 à 15H13
Le peintre italien Valerio Adami dans son atelier parisien (2012)

Le peintre italien Valerio Adami dans son atelier parisien (2012)

© ULF ANDERSEN / Aurimages

Le Musée de l’Hospice Saint-Roch d’Issoudun (Indre) présente jusqu'au 11 septembre, une exposition de l’œuvre de l’artiste Valerio Adami autour de 80 dessins, peintures et photographies de la fin des années 60 à aujourd’hui. Grande figure de la figuration narrative, connu internationalement, l'artiste italien n'avait pas été exposé depuis plusieurs années dans un musée français.

Accrochée tout l'été aux cimaises du musée Saint Roch d'Issoudun, l'exposition "Valerio Adami, De la ligne à la couleur" retrace cinquante ans de pratique et de recherche artistique. 
Patrice Moreau, conservateur du Musée Saint-Roch et commissaire de l'exposition a réuni 80 oeuvres du plasticien italien. 

Reportage C.Lacroix / O.Lopez / G. Brunet

https://videos.francetv.fr/video/NI_757495@Culture

La couleur et le trait avant tout

Ses peintures sont immédiatement reconnaissables par de grands aplats de couleur et de larges traits noirs qui cernent les sujets, Valério Adami se définit avant tout comme dessinateur. 
Grande figure de la figuration narrative, le peintre est connu internationalement. Ses grandes compositions s’inspirent de documents photographiques du graphisme et de la bande dessinée. 
We are proud of you, 22.4.1997 Crayon sur papier, 35x47 cm Collection particulière

We are proud of you, 22.4.1997 Crayon sur papier, 35x47 cm Collection particulière

© Alberto Ricci ©ADAGP 2016

Il s'est distingué au sein du mouvement "figuration narrative" par cette manière de dessiner et de peindre qu'il a définie à partir des années 1965

Patrice Moreau, conservateur du musée d'Issoudun
Animé par la composition et le choix des couleurs, son ouvre s'articule autour de la recherche de la teinte parfaite. "Je ne dessine jamais sans penser à la couleur."confie-t-il à propos de son travail. 
Taub in flug Acrylique sur toile, 162 x 114 cm Collection particulière

Taub in flug Acrylique sur toile, 162 x 114 cm Collection particulière

© Alberto Ricci ©ADAGP 2016

Pour les voyageurs qui transitent par la gare d'Austerlitz,  il suffit de lever les yeux dans la salle des pas perdus  pour admirer deux immenses fresques réalisées par le peintre. 

Gaîté apparente, mélancolie sous-jacente


Chez Adami, la couleur peut tout modifier, exprimer la mélancolie ou l’allégresse en fonction de la teinte choisie. Tous ses tableaux représentent un personnage.

C’est rare que je dessine un paysage. Tout est la représentation de la forme du corps. Et par cela, je peux donner un aspect poétique. C’est une volonté mais tout est lié au corps humain : la tragédie de la vie, tous les états d’âme sont reliés à la forme du corps

Valerio Adami

Ce qui caractérise aussi l'oeuvre d'Adami ce sont les rapports qui existent entre la ligne et les mots. De nombreux fondements littéraires apparaissent d’ailleurs en filigrane : Shakespeare, Nietzsche, Claudel.

Nietzsche Acrylique sur toile, 116 x 89 cm Collection particulière

Nietzsche Acrylique sur toile, 116 x 89 cm Collection particulière

© Photographe Alberto Ricci ©ADAGP 2016


Ses tableaux se lisent comme un poème qui évoque des atmosphères intimistes et les réminiscences de son enfance milanaise ou de voyages lointains. 


L'Italie et le monde

Formé à l'école des Beaux-arts de Milan, Valerio Adami est né à Milan dans une famille d'aristocrates italiens. Il commence à peindre à dix ans et  rencontre Oskar Kokoschka à 16 ans, figure majeure de l'art, qui l'encourage à créer son propre style. Ce sera la peinture représentative, toujours reliée au corps humain.
Il ratto dell’angelo,  Acrylique sur toile, 130 x 97 cm Collection particulière

Il ratto dell’angelo,  Acrylique sur toile, 130 x 97 cm Collection particulière

© Alberto Ricci ©ADAGP 2016

La peinture coule dans ses veines et le jeune homme passe son temps dans les musées italiens. Il s’amuse notamment à poser son chevalet pour reproduire les chefs d’œuvres des peintres de la Renaissance italienne au musée des Offices à Florence.
Puis il trouve son chemin, sa technique et ses outils : une mine de plomb, "et une gomme, c'est mon élément critique", confiait l'octogénaire à Ouest France en juin dernier
Grand voyageur, le plasticien a parcouru le monde, de Cuba au Mexique il a rencontré les écrivains Carlos Fuentes ou Octavio Paz.
Encensée par Miró, Arroyo, Erró son oeuvre entière est nourrie de références littéraires  et philosophiques.  
Valerio Adami dans son atelier parisien

Valerio Adami dans son atelier parisien

© ULF ANDERSEN / Aurimages

A plus de 80 ans, Valério Adami continue de travailler quotidiennement dans son atelier parisien.
 -> A noter que le musée Saint-Roch d'Issoudun propose au public des visites guidées gratuites : Mardi 26 juillet 2016 à 15h  et Samedi 10 septembre à 15h

Biographie Valerio Adami

Né en 1935 à Bologne, Valerio Adami est une figure incontournable de la Figuration Narrative. Sa peinture se caractérise par des aplats colorés cernés de noir et évoque les voyages, la musique, la littérature ou le théâtre. L’énigme, scandée de nombreuses références littéraires, occupe toujours une place centrale dans son travail qu’il définit comme une interrogation philosophique avec le verbe.