Une pétition à New York pour que le Metropolitan Museum retire une toile de Balthus

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/12/2017 à 15H39, publié le 04/12/2017 à 15H20
"Thérèse rêvant" de Balthus, exposée à la Fondation Pierre Gianadda à Martigny, Suisse, en juin 2008

"Thérèse rêvant" de Balthus, exposée à la Fondation Pierre Gianadda à Martigny, Suisse, en juin 2008

© Olivier Maire / AP / SIPA

Des New-Yorkais ont lancé une pétition exigeant que le Metropolitan Museum of Art retire une toile de Balthus datée de 1938 où une jeune fille, un pied posé sur la chaise où elle est assise, montre le fond de sa petite culotte, rapporte le New York Post. Il n'en est pas question, a répondu le Met.

L'œuvre accrochée dans les salles du Met, baptisée "Thérèse rêvant", montre une "fille prépubère" dans une pose "suggestive", selon la pétition, qui avait été signée, lundi en milieu de journée, par plus de 7300 personnes.
 
"Il est gênant que le Met expose fièrement une telle image", estime le texte, écrit par Mia Merrill, entrepreneuse de 30 ans, à l'initiative de la pétition. Elle souligne que le Met est "un des musées les plus grands et les plus respectés des Etats-Unis".
 
"Balthus avait un penchant notoire pour les filles à peine pubères et cette peinture présente une image romantique d'une enfant érotisée", regrette le texte.

Le Met n'a pas l'intention de retirer la peinture

Un représentant du Met a affirmé au New York Post qu'il n'était pas question de retirer la peinture, parce ce que l'art est le reflet de différentes époques, pas seulement la période actuelle. "Notre mission est de rassembler, étudier, conserver et présenter des œuvres d'art significatives de tous les temps et toutes les cultures pour mettre le public en contact avec la création, le savoir et les idées", a expliqué Kenneth Weine, porte-parole du musée.
 
Le Met avait organisée en 2013 une exposition baptisée Balthus : Cats and Girls – Paintings and Provocations (Balthus : chats et jeunes filles, peintures et provocations)