Un John Singer Sargent aux enchères à Bayeux

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/07/2010 à 15H55
Un John Singer Sargent aux enchères à Bayeux

Un John Singer Sargent aux enchères à Bayeux

© Culturebox

Né à Florence en Italie au milieu du XIXème siècle où il fera d'ailleurs plus tard ses études d'art sous la direction de Carolus-Duran, l'Américain John Singer Sargent devait devenir le plus grand et le plus célèbre portraitiste de son temps.

https://videos.francetv.fr/video/NI_119329@Culture

Dés son plus jeune âge, sa famille lui fait mener une vie itinérante qui influencera son tempérament artistique et lui donnera pour toujours le goût du voyage, voyages qui se traduiront dans ses toiles à travers de très nombreux paysages.
Mais c'est essentiellement comme maître du portrait que Sargent va connaître gloire et aussi fortune car se faire immortaliser par son pinceau est un privilège extrêmement demandé que l'artiste facture d'ailleurs au prix fort.
Dans la liste interminable de ses trophées, on compte entre autres Rodin, John D. Rockfeller, l'auteur de "l'Ile au Trésor" Robert Louis Stevenson et un des présidents des Etats-Unis dont Teddy Roosevelt.

Très mondain, l'artiste peint aussi de nombreuses femmes en vue et ses toiles dont la manière déconcerte ses contemporains font parfois scandale comme son oeuvre la plus controversée "Madame X", même si les audaces de la toile paraissent aujourd'hui bien peu perceptibles.
Sargent est aussi un brillant et prolifique aquarelliste (pas moins de 2000 pièces).
Ami de Monet, il ne se tourne toutefois pas vers l'impressionnisme au moment où celui-ci emporte tout et il livre au contraire sa propre version du réalisme,  notamment dans ses portraits au point qu'il est souvent comparé à Van Dyck ou Velàsquez.
Sargent meurt à Londre en 1925.

A voir aussi sur Culturebox :
Le Festival Normandie impressionniste est ouvert
Vente Saint Laurent Pierre Bergé : premier acte flamboyant