"A contre lumière" : une expo consacrée au peintre Jacques Truphémus récemment disparu

Par @Culturebox
Mis à jour le 21/11/2017 à 16H09, publié le 21/11/2017 à 16H05
L'une des œuvres de Jacques Truphémus exposées à La Tronche (détail)

L'une des œuvres de Jacques Truphémus exposées à La Tronche (détail)

© France 3 Culturebox capture d'écran

"A contre lumière", l'exposition du musée Hébert de La Tronche près de Grenoble, consacre un peintre des ambiances lyonnaises, Jacques Truphémus. Natif de la capitale des Alpes, l'artiste a disparu en septembre dernier à l'âge de 95 ans. Il avait eu le temps de venir inaugurer l'exposition deux mois avant sa mort. A voir jusqu'au 27 novembre.

Il n'était pas rare de croiser Jacques Truphémus,  silhouette un peu courbée, dans les derniers jolis cafés à l'ancienne des alentours de la place Bellecour, à Lyon. Disparu en septembre dernier à l'âge de 95 ans, il avait su comme personne rendre les atmosphères brumeuses de la capitale des Gaules, avant que la domestication du Rhône ne la prive de ses brouillards légendaires.

Reportage : France 3 Alpes D. Vigneau-Dugué  / D. Bourget / V. Muamba

https://videos.francetv.fr/video/NI_1126225@Culture

Juste à temps

L'exposition "A contre lumière" que lui consacre juste à côté de Grenoble le musée Hébert de La Tronche est l'occasion de suivre les différentes périodes de la carrière artistique de Jacques Truphémus. Le plus grand peintre lyonnais était pourtant né comme Stendhal entre Chartreuse et Belledonne.

De la mer du Nord à ses bistrots de la presqu'île lyonnaise, il a toujours su capter les lumières particulières. Il s'en emparait pour composer des tableaux traversés de lignes verticales et horizontales, géométrisant avec délicatesse les simples scènes de notre quotidien, sachant toujours leur rendre une intimité qui était devenu sa marque. Jacques Truphémus avait eu juste le temps de revenir à Grenoble pour l'inauguration de cette exposition de ses oeuvres. Un vernissage qui précédait sa disparition d'un peu plus de deux mois.