Toulouse : la Fondation Bemberg acquiert une toile de Zurbarán

Valérie Oddos
Par @valerieoddos
Journaliste, responsable de la rubrique Arts de Culturebox
Mis à jour le 03/04/2018 à 15H30, publié le 03/04/2018 à 14H48
Francisco de Zurbarán, "El Niño de la Espina en un paisaje" (l'Enfant Jésus se blessant avec la couronne d'épines dans un paysage) : détail. vers1645-1650, Fondation Bemberg, Toulouse

Francisco de Zurbarán, "El Niño de la Espina en un paisaje" (l'Enfant Jésus se blessant avec la couronne d'épines dans un paysage) : détail. vers1645-1650, Fondation Bemberg, Toulouse

© Fondation Bemberg

La Fondation Bemberg à Toulouse vient d'acquérir un tableau de Francisco de Zurbarán, un des maîtres de la peinture du Siècle d'or espagnol. La toile représente le Christ enfant se blessant avec la couronne d'épines.

La Fondation Bemberg a annoncé dans un communiqué que, "fidèle à son souci d'enrichir régulièrement les collections léguées par Georges Bemberg", elle avait acquis dans une salle des ventes espagnole "L'Enfant Jésus se blessant avec la couronne d'épines dans un paysage" ("El Niño de la Espina en un paisaje"), une huile sur toile de 110x82 cm de Francisco de Zurbarán (1598-1664)
 
L'artiste, a peint surtout des scènes religieuses, beaucoup pour les couvents d'Andalousie, mais il était aussi un maître du portrait et de la nature morte. Il reprend ici un thème récurrent de la peinture espagnole, rappelle le communiqué. L'Enfant Jésus s'amuse à tresser des branches épineuses pour en faire une couronne mais il se pique, sa blessure annonçant les douleurs à venir.
Francisco de Zurbarán, "El Niño de la Espina en un paisaje" (l'Enfant Jésus se blessant avec la couronne d'épines dans un paysage), vers1645-1650, Fondation Bemberg, Toulouse

Francisco de Zurbarán, "El Niño de la Espina en un paisaje" (l'Enfant Jésus se blessant avec la couronne d'épines dans un paysage), vers1645-1650, Fondation Bemberg, Toulouse

© Fondation Bemberg

La clarté de la période de maturité de Zurbarán

Le thème a été abordé à de maintes reprises par Zurbarán et son atelier, le Christ ayant toujours la même position, par exemple dans "La Casa de Nazareth", conservé à Cleveland, aux Etats-Unis.
 
Dans le tableau acquis par la Fondation Bemberg, l'Enfant Jésus est assis dans un paysage dont le pont a été identifé comme celui qui traverse le Guadiana à Medellín, dans la province de Badajoz, où Zurbarán est né.
 
La toile a été peinte vers 1645-1650. Et si les débuts du peintre sont marqués par un style sombre et austère, au réalisme inspiré du Caravage, ici au contraire la lumière et les tons clairs sont caractéristiques de la période de maturité où Zurbarán s'est rapproché des maniéristes italiens et de leurs tons acides.

Un tableau attribué récemment 

"El Niño de la Espina en un paisaje" était conservé jusque-là dans les collections des ducs de Sotomayor. L'œuvre a été intégrée dans le catalogue raisonné de Zurbarán publié en 2010 par Odile Delenda. Elle a été attribuée d'abord à un élève du peintre car elle était obscurcie par de vieux vernis, qui empêchaient "une bonne lecture de l'œuvre".
 
Mais, une fois qu'elle a été restaurée, l'attribution au maître a été évidente pour l'auteur du catalogue : "Nous pensons maintenant que cette peinture a toute sa place dans le corpus de l'œuvre de Zurbarán, pour des raisons à la fois iconographiques et techniques, présentes dans plusieurs peintures de Zurbarán datées entre 1645 et 1650", a-t-elle déclaré récemment, selon le communiqué de la Fondation Bemberg.
 
Installée dans l'hôtel d'Assézat à Toulouse, la Fondation Bemberg présente la collection d'art du collectionneur Georges Bemberg qui réunit des peintures, des sculptures, des objets d'art. Il l'a prêtée à la ville de Toulouse pour la rendre accessible au public. Elle réunit des œuvres anciennes et modernes.