Retour en enfance au LaM avec "l'Autre de l'art"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/10/2014 à 15H31
"L'Autre de l'Art" la nouvelle exposition du LaM de Villeuve d'Ascq

"L'Autre de l'Art" la nouvelle exposition du LaM de Villeuve d'Ascq

© France 3 / Culturebox

"L'autre de l'Art", la nouvellle exposition du Musée d'Art Moderne de Villeneuve d'Ascq présente des oeuvres réalisées hors des contextes habituels. Autodidactes, enfants ou artistes reconnus, toutes ces oeuvres ont fait émergé différentes figures d’un autre art et ont bouleversé l'ensemble des pratiques artistiques. Du 3 octobre au 11 janvier 2015, le LaM propose une petite plongée dans le naïf.

L’exposition du LaM de Villeneuve d'Ascq  réunit plus de 400 oeuvres (dessins, peintures, sculptures, films, écrits, documents) au sein d’un parcours thématique en cinq sections et couvre une période s’étendant de la fin du XIXe siècle jusqu’aux années 1970. Les oeuvres d'artistes inconnus côtoient celles de Picasso, Dubuffet ou encore Miro.
Reportage : Myriam Schelcher, Jean-Marc Vasco et Fanny Duhem

https://videos.francetv.fr/video/NI_152367@Culture

Le parcours du LaM fait déambuler le visiteurs à travers cinq périodes de l'art brut : 
  • Anonymes : l’asile, les vies muettes. À l’initiative de plusieurs médecins, des collections parfois ouvertes au public se constituent dans des hôpitaux, et des publications spécialisées ou de vulgarisation permettent de faire connaître ces œuvres. Toutefois, sous couvert de secret médical, elles sont présentées comme anonymes.
Les portraits d'anonymes, réalisés par les malades d'établissements psychiatriques

Les portraits d'anonymes, réalisés par les malades d'établissements psychiatriques

© France 3 / Culturebox
  • Anonymes : les graffitis, la rue, le peuple À la fin des années 1920, Brassaï commence à photographier dans les rues les graffitis tracés sur les murs par des mains anonymes. Poursuivi hier, le graffti est aujourd'hui reconnu comme art par les plus grands collectionneurs 
Le graffeur New yorkais Jean-Michel Basquiat

Le graffeur New yorkais Jean-Michel Basquiat

© France 3 / Culturebox
  •  L’Enfant : de l’évolution à la transgression Tout au long du XXe siècle, l’art des enfants intéresse les artistes : dès 1912, dans l’Almanach du Blaue Reiter, des dessins d’enfants sont reproduits ; Paul Klee, Pablo Picasso, Joan Miró ou les artistes de CoBrA les regardent et Jean Dubuffet les collectionne envisageant même de les introduire dans l’art brut.
Jean Dubuffet, chef de file de l'art brut

Jean Dubuffet, chef de file de l'art brut

© France 3 / Culturebox
  • L’Informe et le rythme. Dans les tracés informels des dessins automatiques, l’énergie et le rythme peuvent apparaître comme points d’origine de l’œuvre. 
Dessin d'Augustin Lesage qui peignait après avoir entendu des voix 

Dessin d'Augustin Lesage qui peignait après avoir entendu des voix 

© France 3 / Culturebox
  • L’Origine de l’art : pierres figures et poésie naturelle. Dans les années 1860, la découverte d’objets gravés et de peintures pariétales lors de fouilles archéologiques dans le sud de la France apporte une preuve décisive de l’existence d’un art préhistorique et d’un art de l’origine. 
Oeuvre d'un poète collectionneur amoureux des pierres

Oeuvre d'un poète collectionneur amoureux des pierres

© France 3 / Culturebox
"L'Autre de l'art" au LaM de  Villeneuve d'Ascq du 3 octobre 2014 au 11 janvier 2015

Horaires : Le LaM est  ouvert du mardi au dimanche de 10 h à 18h

Tarifs : 
Billet couplé : Exposition temporaire + Collections permanentes
- Tarif plein : 10  EUR
- Tarif réduit : 7 EUR
Gratuit le premier dimanche du mois