Rembrandt : secrets de fabrication d'un artiste précurseur disparu il y a 350 ans

@Culturebox

Journaliste pour Culturebox et les JT de France 2

Mis à jour le 15/02/2019 à 15H12, publié le 15/02/2019 à 15H10
Autoportrait de Rembrandt - 1660

Autoportrait de Rembrandt - 1660

© Metropolitan Museum of Art

C'est l'un des plus grands peintres du XVIIe siècle. Rembrandt est mort il y a 350 ans et le Rijksmuseum d'Amsterdam organise une exposition historique réunissant toutes les toiles du maître hollandais. L'occasion de comprendre comment la vie du peintre à influencé sa carrière artistique et pourquoi celle-ci est en avance sur son temps.

Reportage : N.Lemarignier / G.Beaufils / P.Miette

https://videos.francetv.fr/video/NI_1361981@Culture

Un artiste qui mêle art et business

Rembrandt s'installe en 1639 à Amsterdam dans une bâtisse cossue du quartier juif de la ville. Il s'est endetté lourdement pour acheter la maison, vit au-dessus de ses moyens et c'est aussi un collectionneur invétéré : il achète et entasse des oeuvres d'art, des costumes, des armes, des objets scientifiques, des instruments de musique qui lui servent de références pour ses peintures. 

A la différence d'autres artistes, Rembrandt n'a pas de mécène. C'est en vendant un maximum de tableaux qu'il gagne sa vie. Et il a le sens des affaires. En 1642, son oeuvre la plus célèbre "La Ronde de nuit" est un tableau de commande. Dix-huit membres de la milice des mousquetaires d'Amsterdam ont payé au total la somme de 1600 florins, ce qui représente à l'époque six ans de salaire d'un ouvrier, pour apparaître sur le tableau. Rembrandt y démontre son talent pour la technique du clair-obscur. Au grand regret de certains commanditaires qui sont représentés dans l'ombre, à peine visibles alors qu'ils ont payé. 
"La Ronde de Nuit" / Rembrandt

"La Ronde de Nuit" / Rembrandt

© Rijksmuseum Amsterdam

Rembrandt, l'inventeur du selfie  

Rembrandt vivrait aujourd’hui, il serait le roi du selfie. On compte près d’une centaine d’autoportraits du peintre hollandais de l’âge de 22 ans jusqu’à sa mort en 1669 à 63 ans. C’était comme des cartes de visite pour montrer aux clients de quoi le peintre était capable. Mais c’était aussi des trophées pour les amateurs d’art. Comme les adolescents accrochent aujourd'hui des posters d'artistes dans leur chambre, il était bien vu de posséder un portrait du peintre réalisé par lui-même ainsi que l'explique Jean-Christophe Castelain, rédacteur en chef du "Journal des Arts".

https://videos.francetv.fr/video/NI_1361991@Culture

Le secret des tableaux en relief

Rembrandt est l'un des inventeurs des tableaux en relief : il est réputé pour sa technique "d'empâtement" ou "impasto" qui a permis à l'artiste d'ajouter une troisième dimension à ses oeuvres, grâce à l'étalement d'une couche de peinture épaisse sur la toile. Des scientifiques viennent de découvrir la matière mystérieuse que le peintre mélangeait à ses couleurs. Il s'agit de la plumbonacrite. Elle a été détectée "dans quelques échantillons de peintures du XXe siècle et dans un pigment (...) dégradé d'une peinture de Van Gogh", précisait en janvier 2019 le centre européen de recherches scientifiques à l'origine de la découverte. Or l'artiste vivait au XVIIe siècle, trois cents ans plus tôt. Rembrandt était décidément un peintre en avance sur son temps.

La technique d'empâtement de Rembrandt donne du relief à ses peintures. Ici un détail de "La Ronde de Nuit" (1660)

La technique d'empâtement de Rembrandt donne du relief à ses peintures. Ici un détail de "La Ronde de Nuit" (1660)

© Rijksmuseum Amsterdam