Raoul Dufy et Le Havre : une histoire d'amour infinie

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/01/2018 à 17H53, publié le 06/01/2018 à 12H48
L'estacade et la plage du Havre, l'un des sujets récurrents de Raoul Dufy

L'estacade et la plage du Havre, l'un des sujets récurrents de Raoul Dufy

© France 3 / Culturebox

Au Havre, le MuMa détient 70 oeuvres de Raoul Dufy léguées par sa veuve. Originaire de la ville portuaire de Seine-Maritime, l'artiste vouait une véritable passion à ses paysages et ses habitants. Ses voyages lui ont fait explorer toutes les couleurs de la palette. Il a laissé plus de 9000 œuvres dont la monumentale "Fée Electricité" installée au Musée d'art moderne de la Ville de Paris.

Raoul Dufy (1877-1953) est un artiste prolifique qui n'a jamais oublié sa ville natale du Havre. 

Reportage : I. Ganne / F. Turpin / C. Garzena

https://videos.francetv.fr/video/NI_1156247@Culture

Dufy, l'art de la couleur et des formes inspiré par la Normandie

Tel un motif d'inspiration récurrent, Le Havre revient régulièrement dans l'œuvre de Raoul Dufy. Durant ses années de création il peint à plusieurs reprises l'estacade et la plage. Les couleurs, les lignes et la dynamique émaillent sa peinture la rendant dansante et gaie. Il peint ce paysage plusieurs fois, dans sa période postimpressionniste, dans sa période fauve, puis dans les années 1920. La Belle-Epoque et les premiers bains de mer l’inspirent tout comme la société élégante qui commence à émerger. La ville du Havre lui attribue une bourse pour suivre les Beaux-arts de Paris mais, toujours, il reviendra à ses premières amours. "Cet attachement à la ville du Havre est exceptionnel chez Dufy, c'est omniprésent", raconte Eric Baudet, auteur de "Raoul Dufy, le fiancé du Havre".
Raoul Dufy Collage © France 3 / Culturebox

La "Fée électricité" : le plus grand tableau du monde

C'est en 1937 que Raoul Dufy est contacté par les organisateurs de l’Exposition internationale à Paris. On lui commande des décorations monumentales, notamment celle du mur légèrement courbe du hall du Palais de la Lumière et de l’Électricité, édifié par Robert Mallet-Stevens sur le Champ-de-Mars. "La Fée Electricité" sort comme par magie de la tête et des mains de Dufy.
"La fée Electricité" Raoul Dufy

"La fée Electricité" Raoul Dufy

© Musée d'art moderne de la ville de Paris
Cette composition de 600 m2 mètres raconte l’histoire de l’électricité. Mais la partie supérieure est un paysage changeant dans lequel le peintre a disséminé ses thèmes favoris : voiliers, nuées d’oiseaux, batteuse, bal du 14 juillet. Le long du registre inférieur sont disposés les portraits de cent dix savants et inventeurs ayant contribué au développement de l’électricité. "Dans cette œuvre on voit qu'il est à la fois dessinateur et coloriste", souligne Sophie Krebs, Conservateur général du musée d'art moderne de Paris.
La Fée Electricité (Détail) - Raoul Dufy

La Fée Electricité (Détail) - Raoul Dufy

© France 3 / Culturebox
Donnée par Électricité de France, cette décoration monumentale est installée au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris en 1964.

Dufy toujours actuel

Il reste de son travail artistique 3000 toiles, 6000 aquarelles de grande taille, des gravures sur bois, des lithographies, des tapisseries ou des dessins. Raoul Dufy créait sans arrêt, son œuvre a été abondante, mais il a aussi détruit bon nombre des tableaux qui ne lui convenaient pas.

Affiche Dufy Le Havre © MuMa

Si l'oeuvre de Dufy est en grande partie présentée au MuMa du Havre, d'autres musées organisent régulièrement des rétrospectives du peintre. Cette année, du 30 juin au 4 septembre 2018, le Musée d’art Hyacinthe Rigaud à Perpignan propose une exposition consacrée à l’exploration des liens intenses et féconds unissant Raoul Dufy à Perpignan.