Musée des Beaux-Arts de Besançon : le retour de l'oeuvre de Bronzino

Publié le 07/09/2018 à 19H16
Accrochage de l'oeuvre de Bronzino au musée des Beaux-Arts de Besançon. Une opération très délicate en raison de la fragilité et des dimensions du tableau.

Accrochage de l'oeuvre de Bronzino au musée des Beaux-Arts de Besançon. Une opération très délicate en raison de la fragilité et des dimensions du tableau.

© France 3

Le Musée des Beaux-arts de Besançon prépare sa réouverture prévue le 16 novembre prochain après quatre années de travaux. Les oeuvres sont peu à peu de retour. Le gigantesque tableau de Bronzino, "La Déploration sur le Christ mort" vient par exemple d'être accroché. Une opération très délicate en raison des dimensions et de la fragilité de la toile.

C'est fait ! "La Déploration sur le Christ mort" a été installée dans son nouvel écrin au premier étage du musée des Beaux-arts et d'archéologie de Besançon flambant neuf. L'accrochage de l'oeuvre de Bronzino vieille de plus de 470 ans a été un véritable évènement auquel la presse était conviée. Le personnel du musée a pris d'immenses précautions pour manipuler la toile.

Reportage : C. Pesci / M. Karouche / S. Baix

De Florence à Besançon 

Avant de retrouver le musée des Beaux-arts de Besançon, l'oeuvre a été prêtée au musée du Palazzo Strozzi de Florence. Un retour aux sources pour le tableau qui a été créé dans cette ville italienne entre 1542 et 1545. Il s'agissait à l'origine d'un retable aux dimensions spectaculaires : 2 mètres 68 de haut et 1 mètre 63 de large. Il représente le Christ mort dans les bras de la Vierge Marie. Il s'agit aujourd'hui de l'une des pièces maîtresses du musée de Besançon comme l'explique Nicolas Bousquet, le chef du développement culturel de l'établissement.


C'est un tableau très important, c'est un de nos chefs-d'oeuvres et c'est une source inépuisable pour la programmation culturelle du musée. Ça a beaucoup inspiré les créateurs, les artistes. Une chorégraphe a par exemple été créée autour de ce tableau (...) Il y a même eu un tableau vivant.


"La Déploration sur le Christ mort" l'oeuvre de l'artiste italien Bronzino vient a regagné le musée des Beaux-art et d'archéologie de Besançon

"La Déploration sur le Christ mort" l'oeuvre de l'artiste italien Bronzino vient a regagné le musée des Beaux-art et d'archéologie de Besançon

© France 3
L'ouverture du musée se prépare 

Le tout nouveau musée des Beaux-arts et d'archéologie de Besançon ouvrira au public le 16 novembre prochain. L'établissement va encore continuer à accrocher les oeuvres, 1200 au total. D'autres oeuvres majeures telles que la momie "Séramon" ou encore le "Taureau d'Avrigney" vont faire leur retour dans les prochains jours.