Monet, Degas, Pissarro : immersion sensorielle dans les chefs-d'oeuvre impressionnistes à Auvers-Sur-Oise

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/05/2018 à 16H04, publié le 13/05/2018 à 10H20
"Le déjeuner sur l'herbe" de Manet projeté sur un cube géant au Château d'Auvers-sur-Oise.

"Le déjeuner sur l'herbe" de Manet projeté sur un cube géant au Château d'Auvers-sur-Oise.

© Olivier Gaulon

Les technologies numériques font leur entrée au Château d’Auvers-sur-Oise avec un parcours visuel, auditif et olfactif qui plonge le visiteur au cœur de la peinture impressionniste. Baptisée "Vision impressionniste, Naissance et Descendance", cette visite retrace l’aventure et l’influence de ce courant artistique à travers la projection géante de nombreux chefs-d’œuvre de Monet, Degas ou Pissarro.

Les expositions consacrées aux peintres impressionnistes ne manquent pas mais c’est une approche un peu différente et beaucoup plus sensorielle qui est désormais proposée au Château d’Auvers-sur-Oise. Emboitant le pas à cette "mode" des expositions immersives (on pense aux Carrières de lumière des Baux-de-Provence ou à la récente ouverture de L'Atelier des Lumières à Paris), la scénographie du lieu a été entièrement renouvelée pour permettre aux visiteurs de s’immerger dans les toiles des peintres impressionnistes : Manet, Pissarro, Renoir, Monet, Morisot, Sisley, Cézanne, Caillebotte, Degas, Jongkind, Van Gogh, Turner, Daubigny, Seurat, Signac, Derain, Vlaminck, Gauguin…

Reportage : France 3 Paris Île-de-France - T. Watine / L. Simondet  / S. Barie

https://videos.francetv.fr/video/NI_1233337@Culture

Projections et morphing

Le public pénètre dans les toiles grâce à des projections géantes sur les murs ou sur un grand cube suspendu mais il peut aussi comprendre l’aventure de ce courant artistique et les liens si particuliers qui ont uni les bords de l’Oise et les peintres impressionnistes. Sur ces berges et devant ces paysages, les artistes ont puisé leur inspiration. Cette évidence saute aux yeux grâce à la technique du morphing qui permet de voir un paysage réel se transformer sous nos yeux pour devenir une toile de maître.
L'espace Monet.

L'espace Monet.

© Olivier Gaulon
Réparti sur 8 salles (600 m²) au total), ce nouveau dispositif - qui alterne virtuel et réel avec l’exposition d’une trentaine de toiles issues de la collection départementale de peintures - séduit les visiteurs : "Je ne m’étais jamais vraiment intéressée à l’impressionnisme, cela ne m’attirait pas mais ici, ça m’a beaucoup plu, surtout ce mélange entre la nature et la peinture" confie cette visiteuse venue d’Allemagne.

Immersion sensorielle 

L’immersion se fait par l’image mais aussi par le son : une bande sonore restitue dans leur contexte les parole d’artistes, de critiques d’art et de marchands de l’époque à travers des lettres, des témoignages et des extraits d’articles de journaux, lus par plusieurs acteurs dont Jacques Gamblin. La vue, l’ouïe et même l’odorat sont sollicités : "Il y a des diffusions d’odeurs des champs des fleurs coupés" explique Delphine Travers, la directrice du château d'Auvers-sur-Oise. "Ca sert à être au plus près des sensations des peintres, de ce qu’ils voulaient transmettre mais aussi des motifs qu’ils ont voulu représentés".
Vision impressionniste Auvers-sur-OIse © Loredana Portelli
Avec ces aménagements, le Château confirme sa vocation, qui n’est pas celle d’un musée mais d’un centre d’interprétation d’art. Ce nouveau parcours met ainsi en lumière l’influence du mouvement impressionniste : les œuvres de peintres fauvistes, pointillistes et abstraits sont projetées pour permettre au public de comparer couleurs, et techniques. Le parcours s’achève par une confrontation entre des œuvres de Monet et celles d’artistes abstraits du siècle dernier comme Vassily Kandinsky, Jean Bazaine,Clyfford Still, Mark Rothko et Joan Mitchell.