Marcel Bascoulard : l'énigme du peintre-clochard

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/10/2017 à 16H37, publié le 08/10/2017 à 17H33
Marcel Bascoulard

Marcel Bascoulard

© DR

Une exposition sera prochainement consacrée à Bourges à Marcel Bascoulard, un personnage haut en couleurs, assassiné il y aura tout juste 40 ans l'an prochain. Longtemps considéré comme un simple clochard, il a produit une oeuvre picturale essentiellement consacrée à sa ville. Plus le temps passe, plus il est reconnu et plus sa cote monte. Rencontre posthume avec un artiste hors du commun.

Ce fut longtemps à Bourges une silhouette étrange et familière ! Marcel Bascoulard (1913-1978) a passé sa vie dans les rues de cette ville et dans ses alentours, se déplaçant en tricycle et occupant son temps à dessiner. Vêtu d'habits de fortune, le cheveu long et la propreté approximative, l'homme était doué. Il parlait cinq langues sans avoir suivi de cours mais surtout, son geste pictural était particulièrement sûr. Bascoulard était un artiste, Bascoulard était un clochard, Bascoulard, à l'évidence était une personnalité. Et avec lui les Berruyers, les habitants de Bourges, n'ont pas eu un réflexe de bourgeois : ils l'ont accepté. A sa mort, ils se sont même cotisés pour lui offrir une sépulture décente. Impossible de prévoir si l'avenir de sa cote rejoindra celle du pauvre locataire d'Auvers-sur-Oise qui payait ses repas avec des toiles mais lui réglait son ardoise chez le boucher, avec ses tableaux. 

Reportage : France 3 Centre-Val de Loire A. Métais / M. Movsissian / O. Lopez / P. Ngankam

https://videos.francetv.fr/video/NI_1094283@Culture

A Bourges, une association s'est créée autour de sa mémoire et de son travail d'artiste. L'an prochain, pour le quarantième anniversaire de son assassinat, elle organisera une grande exposition rétrospective.