Les intimités de Vuillard et Ker-Xavier Roussel s'entrelacent à Clermont

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/04/2018 à 10H17, publié le 09/04/2018 à 10H13
"Intimités en plein air", la nouvelle exposition du Musée d'art Roger Quilliot de Clermont-ferrand présente un parcours croisé des oeuvres de Ker-Xavier Roussel et d'Edouard Vuillard

"Intimités en plein air", la nouvelle exposition du Musée d'art Roger Quilliot de Clermont-ferrand présente un parcours croisé des oeuvres de Ker-Xavier Roussel et d'Edouard Vuillard

© Musée d'art Roger Quilliot / adagp

Le musée d'Art Roger Quilliot de Clermont-Ferrand présente jusqu’au 24 juin 2018 une exposition consacrée aux peintres Edouard Vuillard et Ker-Xavier Roussel. A travers 90 œuvres, dont certaines inédites, le parcours croisé permet de découvrir le travail de ces deux artistes majeurs du mouvement Nabi.

Ils avaient en commun la passion de la peinture et la fascination des paysages. Les peintres Edouard Vuillard 1868-1940) et Ker-Xavier Roussel (1867-1944) sont au centre de la nouvelle exposition du Musée d'Art Roger Quilliot (MARQ) de Clermont-Ferrand. Les oeuvres de cette exposition prêtées par le musée d’Orsay et d’autres grands musées, ainsi que par des collectionneurs privés en Europe, sont pour certaines montrées pour la première fois au public.

Reportage : R. Beaune / B. Ordas

https://videos.francetv.fr/video/NI_1214473@Culture

Oser le paysage chez les Nabis 

Edouard Vuillard et Ker-Xavier Roussel, deux noms qui résonnent dans la peinture du début du XXe siècle. Si le premier est considéré comme l'un des fondateurs du mouvement Nabi, le second s'est beaucoup illustré dans la pratique du pastel.
Ker- Xavier Roussel - "Sur la côte méditerranéenne"

Ker- Xavier Roussel - "Sur la côte méditerranéenne"

© Musée d'art Roger Quilliot / adagp
L'exposition "Intimités en plein air, les paysages d’Édouard Vuillard et Ker-Xavier Roussel" du musée Roger Quilliot dévoile cette passion commune pour les paysages. Un thème rarement peint chez les Nabis.
"Coin du Parc Amfreville" - Edouard Vuillard

"Coin du Parc Amfreville" - Edouard Vuillard

© Musée d'art Roger Quilliot / adagp

De la rupture au retour vers l'impressionnisme 

La représentation du paysage par le mouvement Nabi rompt radicalement avec les codes dictés par l'Impresssionnisme. C'est avec des applats de couleurs, les juxtaposition des couches de peinture et sans aucune perspective qu'ils représentent des scènes de nature.
Edouard Vuillard

Edouard Vuillard

© Musée d'art Roger Quilliot / adagp
Mais ils renouent cependant avec le post-impressionnisme dix ans plus tard. Leur observation de la nature est plus directe et ils portent une attention aux effets de la lumière. Pour l’un et l’autre, cette évolution se fait au contact de nouveaux horizons, découverts lors de villégiatures hors de la région parisienne, dans les années 1900 et 1910. 
Ker-Xavier Roussel "Dans le jardin"

Ker-Xavier Roussel "Dans le jardin"

© Musée d'art Roger Quilliot / adagp
L'amitié quasi fraternelle est aussi très présente dans leur relation.  Ils peignent dans le même atelier, fréquentent les autres peintres du mouvement Nabi (Maurice Denis, Bonnard, ou Vallotton) et Ker-Xavier Roussel épouse la soeur de Vuillard. 
Edouard Vuillard - "Paix protectrice"

Edouard Vuillard - "Paix protectrice"

© Musée d'art Roger Quilliot / adagp
En 1937, Vuillard et Bonnard et Ker-Xavier Roussel partagent la décoration du Théâtre de Chaillot.

LES NABIS ("prophètes"en hébreu)

Ce sont de jeunes peintres qui émergent au tournant des XIXe et XXe siècles. Ils cherchent à renouveler la peinture, avec comme credo "Faire entrer l’art dans la vie". À l’instar des Impressionnistes qui, à la génération précédente, avaient révolutionné la peinture, les Nabis vont à leur tour exacerber la modernité en art par une autre approche picturale : représentation privilégiée des sujets d’intérieur, scènes de vie intime aux cadrages inédits, jeux de couleurs audacieuses, manière plus suggestive que réaliste.