Les congés payés dans l'oeil de 36 artistes contemporains

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/08/2016 à 14H06
Exposition "36/36 les artistes fêtent les 80 ans des congés payés" à la chapelle des Pénitents bleus de La Ciotat jusqu'au 4 septembre 2016

Exposition "36/36 les artistes fêtent les 80 ans des congés payés" à la chapelle des Pénitents bleus de La Ciotat jusqu'au 4 septembre 2016

© France 3 / Culturebox

Il y a 80 ans, les congés payés changeaient la vie des salariés français. La ville de la Ciotat ouvre jusqu'au dimanche 4 septembre 2016 la Chapelle des Pénitents Bleus à une exposition itinérante où 36 artistes contemporains donnent leur vision -festive ou sceptique- du Front Populaire. Les œuvres seront vendues aux enchères à la fête de l'Humanité au profit de l'enfance défavorisée.

L'exposition "36/36 les artistes fêtent les 80 ans des congés payés" présente le travail de plasticiens dont l’œuvre fait un clin d’œil à l’imaginaire collectif de cette avancée sociale et culturelle. Le projet initial des organisateurs consistait à confier à 36 artistes 36 bâches de tentes dans un même format (160 X 200 cm) afin de créer une œuvre unique autour du Front populaire.

Le résultat final est étonnant : chaque peintre ou photographe a donné sa vision personnelle et actuelle des congés payés. Ainsi, Claude Viallat, Ernest Pignon-Ernest ou encore Gérard Guyomard ont réinterprété le thème à leur manière. 

Reportage N. Deumier / G. Carra / M. Morand

https://videos.francetv.fr/video/NI_785299@Culture

La fête des congés payés

Depuis 80 ans, les Français bénéficient des congés payés grâce à la loi du 20 juin 1936. Cet acquis social marque, aux côtés des autres grandes mesures du gouvernement, un tournant dans l’histoire de France.

Le but de l'exposition 36/36 est de rendre hommage à la loi qui a permis à des milliers de Français de découvrir l’ambiance festive et reposante du soleil et de la montagne.
Ernest PIGNON‐ERNEST, Petit hommage au plus grand, 2016, photographie d’un pastel sur  toile, 160 x 200 cm

Ernest PIGNON‐ERNEST, Petit hommage au plus grand, 2016, photographie d’un pastel sur  toile, 160 x 200 cm

© Art Absolument

"Les congés, la vie au grand air, le bonheur : c'est un mélange d'histoire mémoriale et aujourd'hui la vie de nos contemporains", rappelle Teddy Tibi, directeur de l'exposition 36/36.

Le tableau le plus figuratif réalisé par Gérard Guyomard, qui rassemble vélo, guinguettes et Jeux Olympiques de 1936, est celui qui remporte le plus de succès.
Gérard GUYOMARD, 1936, 2016, acrylique sur bâche, 160 x 200 cm

Gérard GUYOMARD, 1936, 2016, acrylique sur bâche, 160 x 200 cm

© Art Absolument

La fin de la frivolité

Dans l'œil de l'artiste, cette période réinterprétée sur des bâches de toiles de tente est parfois sombre et emprunte de la tragédie du monde actuel. On y voit d'autres slogans apparaître. La joie, la légèreté et la convivialité de 36 font place à à la mélancolie.
Jean LE GAC, La sieste, 2016, technique mixte, texte et photographie sur toile, 160 x 200 cm

Jean LE GAC, La sieste, 2016, technique mixte, texte et photographie sur toile, 160 x 200 cm

© Art Absolument

Les mots aussi s'immiscent dans le constat inquiet. Congé devient "Congédiés", les traits se durcissent, les tentes sont celles des migrants, les congés payés deviennent douloureux. "On est dans la vision actuelle qui est effectivement pessimiste", analyse encore Teddy Tibi.
Claire‐Jeanne JÉZÉQUEL, Vers quel horizon, 2016, encre, peinture glycérophtalique et scotch  aluminium, 160 x 200 cm

Claire‐Jeanne JÉZÉQUEL, Vers quel horizon, 2016, encre, peinture glycérophtalique et scotch  aluminium, 160 x 200 cm

© Art Absolument


Tous les styles artistiques

Dans la lignée des années 30 où les artistes inventaient de nouvelles formes figuratives ou abstraites, le parcours 36/36 est un écho aux avant-gardes initiées par les artistes du Front Populaire. La volonté des organisateurs a donc été d'inclure différentes esthétiques et des talents artistiques profonds qui interrogent la beauté et le monde actuel. 
Claude VIALLAT, Hommage au Front populaire, 2016, acrylique sur bâche de toile, 160 x 200  cm

Claude VIALLAT, Hommage au Front populaire, 2016, acrylique sur bâche de toile, 160 x 200  cm

© Art Absolument
L'exposition itinérante qui a débuté son voyage à l'Assemblée Nationale en juin 2016 est organisée par la revue Art Absolument et La Compagnie Internationale Andre Trigano (CIAT), acteur majeur de l’hôtellerie de plein air.
Najia MEHADJI, Ligne de crête, 2016, peinture vinylique sur bâche pvc, 160 x 200 cm

Najia MEHADJI, Ligne de crête, 2016, peinture vinylique sur bâche pvc, 160 x 200 cm

© Art Absolument
Les œuvres seront vendues aux enchères par maître Godeau de Pierre Bergé & Associés le 10 septembre à la Fête de l'Humanité. Une partie des sommes récoltées sera reversée à deux associations caritatives pour permettre à des enfants défavorisés de partir en vacances.