Le regard de Sophie Aymon, artiste-peintre dans le Loir-et-Cher

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/09/2014 à 17H12
Détail d'une toile de Sophie Aymon. Septembre 2014

Détail d'une toile de Sophie Aymon. Septembre 2014

© Culturebox

Artiste-peintre qui croque la vie, c'est ainsi que Sophie Aymon se définit. Elle a choisi une peinture vive et colorée pour poser son regard sur les femmes. Des visages qu'elle expose au Cloître à Blois jusqu'au 26 septembre 2014.

Fille d'un peintre sculpteur et d'une mère artiste peintre, Sophie Aymon ne pouvait que devenir artiste à son tour. Déjà enfant, elle préfère le fusain aux crayons de couleurs. Les animaux sont sa principale source d'inspiration. Du moins au début. Aujourd’hui, elle peint surtout des visages de femmes. Son style coloré et dynamique s'impose définitivement comme sa marque de fabrique. Pour ses créations, l'artiste travaille la peinture acrylique.

Reportage : A-G. Emonet / M. Mouamma / S. Teissier

https://videos.francetv.fr/video/NI_151601@Culture

Depuis 2013, Sophie Aymon peint des grands formats. Des toiles de 1mX1m et parfois de 1.4mX1m où elle peut laisser libre-court à son imagination. Une imagination sans limite. Elle se définit elle-même comme une artiste qui croque la vie. Et les couleurs flamboyantes qu'elle utilise dans ses peintures pourraient le laisser penser tout comme les explications qui accompagne sa peinture. Candide, Ange bleu ou encore Guerrière, voici quelques uns des noms qu'elle donne à ses toiles, à ses visages de femmes qu'elle fait naître sous ses pinceaux. Ce qu'elle apprécie par-dessus tout dans son travail sur ces visages, c'est s'attarder sur le regard et plus particulièrement l'iris. L'oeil comme miroir de l'âme dirait certains. Peut-être mais probablement miroir de son art. 

Sophie Aymon expose
du 5 août au 26 septembre au Cloître à Blois 
et du 3 au 28 novembre, Maison des Provinces à Blois