Le musée d'art moderne de Troyes explore l'oeuvre textile de Matisse

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/08/2014 à 08H58
"Tisser Matisse"  : l'oeuvre textile et décorative du maître du fauvisme au musée d'art moderne de Troyes. "Polynésie" (détail)

"Tisser Matisse"  : l'oeuvre textile et décorative du maître du fauvisme au musée d'art moderne de Troyes. "Polynésie" (détail)

© France 3 / Culturebox

A l'occasion du soixantième anniversaire de la disparition du peintre Henri Matisse, le musée d'art moderne met en lumière la création textile dans l’œuvre du maître. Jusqu'au 19 octobre 2014, l'exposition "Tisser Matisse" présente un ensemble de peintures, dessins, papiers découpés, tapisseries et cartons de tapisseries.

La famille paternelle d'Henri Matisse, implantée dans le Nord de la France, est essentiellement composée de tisserands. Habitué aux couleurs, aux formes et aux tissus soyeux dès sa naissance, il se passionne très jeune pour le textile. Il passe des heures à chiner chez les antinquaires des étoffes rares ou des petits accessoires textiles. Plus tard, il ramène de ses voyages des tissus, des tentures et des costumes qu'il collectionne.

A Tahiti, il déniche des "tapas", étoffes polynésiennes au motif en damier et laisse aller son imagination aux paysages, flore et faune océaniennes. Petit à petit, il se constitue un répertoire de motifs et de couleurs qui enrichissent la matière de ses œuvres. 

Reportage : ML. Fournier / P. Mercier / E. Lagrange

https://videos.francetv.fr/video/NI_151065@Culture

Les formes et les couleurs venues de loin 

Matisse part à Tahiti à cause, dira-t-il, de la lumière : "J'irai vers les îles, pour regarder sous les tropiques, la nuit et la lumière de l'aube qui ont sans doute une autre densité. La lumière du Pacifique est un gobelet d'or profond dans lequel on regarde. Je me souviens qu'à mon arrivée, ce fut décevant et puis peu à peu, c'était beau, c'était beau, c'était beau !"

Il rapportera de cette terre lointaine les couleurs chaudes et le fauvisme. 16 ans plus tard, il signe deux séries en hommage aux tropiques. "Océanie" en ocre et "Polynésie" en bleu sont des sérigraphies sur papiers découpés, une technique que lui a inspiré son séjour à Papeete.
 
"Océanie" (détail) Sérigraphie sur lin à partir de papiers découpés,

"Océanie" (détail) Sérigraphie sur lin à partir de papiers découpés,

© France 3 / Culturebox
L’exposition "Tisser Matisse" aborde un autre volet de son expérience du textile, lié à une série de commandes de tapisseries, soieries et tapis complétée par la création, à l’initiative de l'artiste lui-même, de modèles de chasubles et d’accessoires liturgiques destinés à la chapelle de Vence. 
Chasuble créé pour la chapelle de Vence 

Chasuble créé pour la chapelle de Vence 

© France 3 / Culturebox
Cette exposition, organisée dans le cadre du soixantième anniversaire de la disparition du peintre Henri Matisse, est réalisée par le musée d’Art moderne de Troyes et le musée départemental Matisse du Cateau-Cambrésis, avec le concours du Mobilier national, du Centre Pompidou-musée national d’Art moderne, du musée Matisse de Nice, des Archives Matisse et des héritiers Matisse. 

"Tisser Matisse", au musée d'Art moderne de Troyes
Du 28 juin au 19 octobre 2014.
Place Alexandre Israël
10000 Troyes