Le MuMa du Havre retrouve la première toile de Raoul Dufy

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/03/2013 à 17H43
"Fin de Journée au Havre" de Raoul Dufy , sans doute l'un des premiers tableaux du peintre

"Fin de Journée au Havre" de Raoul Dufy , sans doute l'un des premiers tableaux du peintre

© France3 / Culturebox

Parmi les dernières acquisitions du MuMa, figure cette "Fin de journée au Havre" peinte par Raoul Dufy à une date indéterminée. Le musée du Havre présentera au public à la fin du mois d'avril, cette oeuvre exceptionnelle du peintre natif du Havre, un an après l'achat de la toile et après de nombreuses investigations menées sur ce tableau.

Dufy revient au Port
La conservatrice du MuMa, Annette Haudiquet, nous explique comment s'est construite l'enquête autour de la découverte de la toile de Raoul Dufy. C'est une experte en histoire de l'art qui l'a contactée dans un premier temps. Spécialisée dans la peinture de Raoul Dufy elle l'informe avoir acquis une peinture du maître pour sa galerie parisienne. La toile très différente des autres peintures de Raoul Dufy, représente un quai, on distingue à peine la date. Mais cette huile est bien signée du peintre havrais. Dès lors, la conservatrice du MuMa et la ville du Havre décident d'acheter cette "Fin de journée au Havre".
 

https://videos.francetv.fr/video/NI_144671@Culture

Enigme sur les Docks
Chercheurs, spécialistes de la peinture du début du XXe siècle, dockers, archives et microfilms, tous les moyens humains et scientifiques sont mobilisés pour dénouer les noeuds de l'enquête. « Nous avons réduit les possibilités à deux. Première hypothèse, il s'agit bien du tableau "Fin de journée au Havre", présenté à Paris lors de la toute première exposition de Raoul Dufy en 1901 ou, deuxième piste, il s'agit du tableau qui représente le Quai de Videcoq,"Effet de crépuscule", présenté au Havre en 1902." 

Grâce aux archives du journal normand, Paris-Normandie, les experts opteront pour "Fin de Journée au Havre"

Un Dufy début de siècle, sombre et réaliste
Loin des couleurs chatoyantes du fauvisme où les roses et les verts prédominent, cette oeuvre de jeunesse de Raoul Dufy, semble porter le poids d'une société en plein essor industriel où les ouvriers se fondent dans un univers terreux et sinistre. "La toile s'inscrit dans une période de grande agitation sociale et de menaces de grèves générales. Dufy enfonce le clou du réalisme avec un sujet politique qui prend l'allure d'un manifeste. L'œuvre témoigne de ses hardiesses de jeune homme" explique Annette Haudiquet.
Intérieur à la fenêtre ouverte - 1928

Intérieur à la fenêtre ouverte - 1928

© Raoul Duffy
Le tableau sera présenté au MuMa dans le cadre d'une exposition consacrée à Pissaro. "Pissarro dans les ports – Rouen, Dieppe, Le Havre" inaugurée le 27 avril 2013
A noter que cette exposition coïncidera avec l'anniversaire de la mort de Raoul Dufy, le 21 mars 1953.