Alberto Giacometti et Francis Bacon, deux artistes unis pour le meilleur par la Fondation Beyeler en Suisse

Mis à jour le 30/04/2018 à 18H25, publié le 28/04/2018 à 17H16
Face à face entre les sculptures de Giacometti et les peintures de Bacon 

Face à face entre les sculptures de Giacometti et les peintures de Bacon 

© Capture d'image Culturebox

L’exposition "Bacon-Giacometti" ouvre ses portes ce dimanche 29 avril, près de Bâle, en Suisse. Elle plonge le public dans l’univers de ces deux immenses artistes qui ont marqué le XXe siècle par leur talent. Des œuvres qui offrent de surprenants points communs.

C’est la première fois que le peintre anglais Francis Bacon (1909-1992)  et le sculpteur suisse Alberto Giacometti (1901-1966) font l’objet d’une exposition conjointe. "Bacon-Giacometti" présente une centaine de tableaux et de sculptures. Des œuvres présentées côte à côte mettant en évidence d’étonnantes correspondances.

Reportage : S. Mallauran / V. Lemiesle / A. Ahmed

https://videos.francetv.fr/video/NI_1227151@Culture

Quel peut-être est le lien entre les sculptures sombres et longilignes de Giacometti et les peintures de Bacon représentant des corps distordus ? La figure humaine ! Sur neuf salles, l’exposition montre que les deux artistes s’intéressaient l’un et l’autre au corps fragmenté et déformé.

Giacometti et Bacon restent dans la grande tradition de l’histoire de l‘Art qui repose sur la forme humaine. Ce qui les influence beaucoup ce sont tous les côtés obscures de l’homme qui sont apparus au XXe siècle.

Ulf Küster, commissaire d'exposition à la Fondation Beyeler

Sans être particulièrement proches, les deux artistes avaient également les mêmes modèles. Le philosophe Michel Leiris. Et aussi Isabel Rawsthorne, un temps amante de Giacometti mais muse des deux artistes. La violence est aussi l’autre point commun des œuvres des deux artistes.

La violence chez Bacon est évidente. C’est un de ses traits significatifs. Elle est peut-être moins mise en scène chez Giacometti mais elle est très présente aussi.

Catherine Grenier, directrice de la Fondation Giacometti

Les oeuvres exposées proviennent de prestigieux musées d’Europe et des Etats-Unis, ainsi que de plusieurs collections privées. Certains plâtres de Giacometti sont montrés pour la première fois. Cette exposition est à découvrir jusqu’au 2 septembre 2018.