"Fernand Léger et ses ami.e.s", vis-à-vis créatif au Musée national à Biot

Par @Culturebox
Publié le 14/04/2018 à 12H45
Illustration du vis-à-vis artistique : l'installation finale de la toile de Fernand Léger "Les Quatre cyclistes" (1943-1948) qui va côtoyer "L'oeuvre au cycliste" (1939) du peintre français Jean Hélion.

Illustration du vis-à-vis artistique : l'installation finale de la toile de Fernand Léger "Les Quatre cyclistes" (1943-1948) qui va côtoyer "L'oeuvre au cycliste" (1939) du peintre français Jean Hélion.

© France 3 Culturebox (capture d'écran)

Homme sociable et curieux, Fernand Léger a entretenu avec les artistes de son époque des rapports privilégiés qui ont nourri son oeuvre. A Biot, le Musée national Fernand Léger explore jusqu'au 17 septembre ces relations amicales et artistiques en juxtaposant les toiles du peintre avec celles d’une vingtaine de créateurs, de Bacon à Duchamp en passant par Kandinsky.

En 2017, dans une exposition du même nom, le Musée national Fernand Léger avait déjà exploré les relations amicales et artistiques entre Fernand Léger (1881-1955) et ses contemporains. Cette année, le musée poursuit cette exploration en mettant en vis-à-vis les collections du musée et une sélection d’œuvres de peintres et sculpteurs majeurs de l’avant-garde européenne. 

Avant l'inauguration ce samedi 14 avril, une équipe de France 3 a pu suivre les derniers préparatifs et notamment le travail de Claire Boual, Conservatrice et restauratrice de peintures. C'est elle qui, avant l'accrochage final, est chargée de vérifier si les toiles prêtées présentent ou non des altérations.

Reportage : France 3 Côte d'Azur - V. Varin / E. Jacquet / A. Taba

https://videos.francetv.fr/video/NI_1220043@Culture

19 artistes majeurs du XXe siècle

Au total, l'exposition rassemble 19 artistes avec lesquels Ferrand Léger a entretenu des relations plus ou moins durables, plus ou moins étroites, mais qui ont tous nourri sa démarche de peintre : Jean Arp, Francis Bacon, Georges Braque, Alexander Calder, Marc Chagall, Giorgio De Chirico, César Domela, Raymond Duchamp-Villon, Jean Fautrier, Jean Hélion, Vassily Kandinsky, André Lhote, Roy Lichtenstein, Mary Callery (à noter que la sculptrice américaine est la seule femme présente dans cette exposition),  Jacques Lipchitz, Alberto Magnelli, Henri Matisse, Gino Severini et Victor Servranckx. 

"Au début du XXe siècle, il y avait une vraie émulation entre les artistes" explique Julie Guttierez, Conservatrice du patrimoine. Léger était proche de beaucoup d’entre eux. Il avait son identité propre, son monde artistique mais il regardait ce que faisaient ses contemporains. Il a donc été influencé par d’autres artistes et d’autres mouvements artistiques".
Fernand Léger et ses ami.e.s Affiche © DR

Fernand Léger, source d'influence 

S'il est question des amitiés de Fernand Léger, le terme "amitié" doit être pris aussi au sens large, avec l'idée que son œuvre a pu être une source d’inspiration pour des artistes majeurs de la seconde moitié du XXème siècle, comme Roy Lichtenstein ou Francis Bacon. Une des premières toiles du peintre anglais est exposée et les références à Léger y sont très claires.
Fernand Léger et ses amis © France 3 Culturebox (capture d'écran)
Plus improbable, ce rapprochement entre le théoricien de l'abstraction, Vassili Kandinsky, et Léger dont l'oeuvre est essentiellement figurative. Les deux artistes se sont côtoyés et ont partagé des sources d'inspiration : "Dans les années 30, leurs tableaux sont influencés par les formes astronomiques. Léger et Kandinsky regardent les étoiles et vont faire des tableaux sur le thème des comètes", raconte ainsi la conservatrice Julie Guttierez.
Fernand Léger et ses ami.e.s 2 © France 3 Culturebox (capture d'écran)

Des toiles venues de toute la France

En 2017, pour le premier volet de cette exposition "Fernand Léger et ses ami.e.s", le musée avait bénéficié du prêt de 12 œuvres (tableaux et sculptures), accordé par le Centre Pompidou-Metz. Cette fois, l’exposition bénéficie de prêts exceptionnels provenant du Musée national d’Art moderne de Paris, de la Villa Arson à Nice, et de collections privées parmi lesquelles la Fondation Maeght à Saint-Paul de Vence, la Francis Bacon MB Art Foundation à Monaco et la Fondation Louis Vuitton à Paris.