Entre fantasme et réel, les "Merveilles de l'Orientalisme" à Marseille

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/06/2016 à 12H03
"Halte de Bédouins au puits "de Victor Pierre Huguet

"Halte de Bédouins au puits "de Victor Pierre Huguet

© Musée Regards de Provence

Le musée Regards de Provence à Marseille accueille jusqu'à la fin de l'année "Merveilles de l'orientalisme". Une exposition qui reflète le regard de peintres provençaux, italiens, espagnols et algériens des 19e et 20e siècle sur l'Orient. 80 tableaux nous font voyager des rives du Nil au désert saharien.

Des dunes du Sahara aux rives du Nil; des ports de pêche marocains aux harems. De tous temps l'Orient réel ou fantasmé a fasciné le monde occidental.

Une fascination qui, sur le plan pictural a connu son apogée à la charnière des 19e et 20e siècles dans un courant orientaliste foisonnant. Les 80 toiles exposées au musée Regards de Provence donnent un bel aperçu de ce foisonnement.

Reportage : H. Bouyé / L. Esnault / S. Baix

https://videos.francetv.fr/video/NI_739121@Culture

 

Entre imaginaire et voyage sur le terrain

L'exposition rassemble des oeuvres de Bompard, Chabaud, Corrodi, Huguet, Lazergues,Pascal, Washington, Ziem entre autres. Ils ont peint la vie de cet Orient sans s'être forcément rendus sur place comme le confirme Adeline Granereau la commissaire de l'exposition "Ils ont été nourris des textes et récits de voyage de Flaubert, Hugo ou Théophile Gautier. Cela a pu nourrir leur imagination, leur créativité".
 

"Conversation de musiciens" J.Silbert

"Conversation de musiciens" J.Silbert

© Musée Regards de Provence


D'autres sont partis explorer ce monde encore mystérieux profitant notamment de l'ouverture du canal de Suez soit à titre personnel soit dans le cadre d'expositions diplomatiques, commerciales ou scientifiques.

Ces peintres orientalistes prenaient beaucoup de notes durant leur voyage pour garder la trace de ce choc visuel, de cette lumière et de ces couleurs à nulles autre pareilles.
De retour chez eux, ils s'inspiraient de ces notes pour restituer, dans leur atelier ces souvenirs de voyage .

"Marchands de tapis" H. Corrodi

"Marchands de tapis" H. Corrodi

© Musée Regards de Provence


Le peintre espagnol Joaquin Agarsot y Juan fait partie de ce mouvement orientaliste. Figure majeure du mouvement "réalisme" valencian, il n'a voyagé qu'en Italie. cela ne l'a pas empêché de peindre cette toile "Danseuses et musiciennes" exposée au Musée regards de provence 

"Musiciennes et danseuses " Joaquin Agrassot

"Musiciennes et danseuses " Joaquin Agrassot

© Musée Regards de Provence