"Du coq à l’âne" : le bestiaire coloré de Chagall exposé en Auvergne

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/07/2018 à 18H28, publié le 23/07/2018 à 12H54
Chagall prend ses quartiers d'été à Brioude, en Haute-Loire 

Chagall prend ses quartiers d'été à Brioude, en Haute-Loire 

© Capture d'image France 3/Culturebox

La commune de Brioude, en Haute-Loire, accueille jusqu’au 7 octobre près d’une centaine d’œuvres de Marc Chagall. L’exposition "Du coq à l’âne" propose au public de découvrir les animaux métamorphosés du peintre qui ont peuplé son univers artistique tout au long de sa vie.

Une exposition de Chagall, c’est toujours exceptionnel. Mais pour la petite commune de Brioude, peuplée de seulement 6600 habitants, accueillir les œuvres de l’un des plus grands peintres du 20e siècle relève de l’évènement. Et pour cette exposition hors norme, la commune a choisi un lieu exceptionnel : le Doyenné. Un édifice bâti en 1165 aujourd’hui transformé en centre d’art contemporain.

Reportage : B. Cante / J. Jazeix / M. Canuto

https://videos.francetv.fr/video/NI_1269517@Culture

"Du coq à l’âne" plonge le visiteur dans le bestiaire surréaliste de Marc Chagall. Une chèvre jaune, un cheval rouge… l’artiste n’a jamais cessé de représenter des animaux dans ses œuvres. Des animaux qui se métamorphosent et deviennent des créatures fabuleuses.
 

Chagall représente des animaux qu’il connaît bien, depuis sa naissance, et qu’il a transportés avec lui à travers des décennies, de pays en pays. Depuis sa Russie natale jusqu’à Berlin ou Paris.

Jean-Louis Prat, commissaire de l’exposition

De son enfance passée dans une ferme, Chagall a conservé cet intérêt pour la figure animale. L’exposition présente notamment douze illustrations des fables de La Fontaine. Des gouaches qui, pour certaines, ont peut-être été peintes en Auvergne, lors d’un séjour de l’artiste à la fin des années 1920.     
 
Les sculptures, peintures et céramiques réunies pour cette exposition proviennent de collections privées et du musée Georges Pompidou. Des œuvres magnifiées dans un bâtiment du Moyen Age dont le plafond armorié du 13e siècle est classé monument historique.
 

Le bestiaire de Chagall avait tout à fait sa place dans cette salle avec ce plafond, qui lui-même renferme des peintures d’animaux fantastiques.

Jean-Jacques Faucher, maire de Brioude

Le Doyenné, qui accueille l’exposition, est désormais le centre d’art contemporain de Brioude après un an et demi de travaux. "Du coq à l’âne" est sa toute première exposition.