Dix ans d’acquisitions au Musée Granet : une exposition intemporelle

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/01/2016 à 16H08
Pierre Alechinsky, "Séculaire" (1996), l'une des dernières acquisitions du musée Granet.

Pierre Alechinsky, "Séculaire" (1996), l'une des dernières acquisitions du musée Granet.

© ADAGP

Il est aujourd’hui l’un des plus beaux musées régionaux de France. Le Musée Granet à Aix-en Provence propose actuellement une exposition rétrospective de dix années d’acquisitions. Depuis sa réouverture en 2006, après d’importants travaux de rénovation, l’établissement a fait le pari de la tradition et de la modernité.

Reportage : V.Smadja / X.Schuffenecker / A.Boi

https://videos.francetv.fr/video/NI_616024@Culture

Moins connu que Cézanne ou Van Gogh qui furent associés à la Provence, François-Marius Granet n’en reste pas un moins un illustre enfant du pays. Né à Aix-en-Provence en 1775, il fut l’ami de Jean-Auguste-Dominique Ingres et l’élève de Jacques-Louis David. Se qualifiant lui-même de peintre chrétien, Granet a beaucoup représenté les édifices religieux, notamment à Rome où il fut pensionnaire de la célèbre Villa Médicis. A sa mort en 1849, l’artiste lègue ses œuvres mais aussi ses collections d’art flamand et italien à sa ville natale : c’est le début d’une fantastique aventure.

 
Un fonds en constante évolution


En un siècle et demi, le Musée Granet a acquis 12 000 œuvres, ce qui en fait l’un des plus riches musées en région. Un musée qui ne s’est pas contenté de vivre sur ses acquis. Outre la très belle collection de peinture et sculptures classiques, l’établissement a fait le choix d’acquérir ces dernières années des œuvres modernes et contemporaines.

C’est ce dynamisme que le musée a voulu mettre en avant à travers cette exposition : "10 ans d’acquisitions, 2006-2016". Corot y côtoie Giacometti qui lui-même dialogue avec des artistes contemporains comme le peintre-graveur Pierre Alechinsky ou le photographe Bernard Plossu. Un voyage intemporel à travers l’Art.