Courbet et l'impressionnisme, la nouvelle expo du musée d'Ornans

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/07/2016 à 17H16
Gustave Courbet, Le calme, marine, 1865-1867, huile sur toile, Lons-le-Saunier, musée des Beaux-arts

Gustave Courbet, Le calme, marine, 1865-1867, huile sur toile, Lons-le-Saunier, musée des Beaux-arts

© musées de Lons-le-Saunier /Jean-Loup Mathieu

Le Musée Courbet d'Ornans (Doubs), situé dans la ville natale du peintre, accueille jusqu'au 17 octobre une exposition sur les liens personnels et artistiques qu'entretenaient le maître du réalisme Gustave Courbet (1819-1877) et la jeune génération d'artistes impressionnistes en devenir.

https://videos.francetv.fr/video/NI_755829@Culture

Plus de quatre-vingts oeuvres de Gustave Courbet, Eugène Boudin, Édouard Manet, Claude Monet, Charles Daubigny ou encore Camille Corot retracent les rencontres, les échanges et l'inspiration réciproque dont se sont nourris ces artistes du XIXe siècle amoureux de la peinture en plein air.

Courbet, précurseur de l'impressionnisme 

Au travers d'oeuvres qui "ne sont pas forcément les plus connues du grand public,mais qui sont tout aussi intéressantes", l'exposition montre "comment Courbet, les peintres paysagistes de Barbizon et les futures impressionnistes redécouvrent et repensent la peinture" avec une touche vigoureuse et un ensemble prenant le pas sur le détail, explique la conservatrice, Frédérique Thomas-Maurin.
Eugène Boudin, La plage de Deauville, vers 1860-70, pastel sur papier, Musée de La Roche-sur-Yon

Eugène Boudin, La plage de Deauville, vers 1860-70, pastel sur papier, Musée de La Roche-sur-Yon

© Musée de La Roche-sur-Yon

Le cheminement des oeuvres permet de "voir comment, à la rencontre de ces artistes, la peinture de Gustave Courbet change et évolue", note la conservatrice. "Boudin va ainsi apprendre à Courbet à peindre de manière un peu plus diluée", ajoute-t-elle.

L'exposition, organisée en partenariat avec le Musée d'Orsay de Paris, parcourt les lieux emblématiques de l'impressionnisme tels que la forêt de Fontainebleau, fréquentée par Courbet dès 1840, la Normandie, berceau du mouvement, et l'auberge de Saint-Siméon (Normandie).
Claude Monet, Bord de mer, pastel sur papier, Collection particulière

Claude Monet, Bord de mer, pastel sur papier, Collection particulière

© Tous droits réservés

Les paysages de mer

Certains sujets de prédilection des impressionnistes comme les "paysages de mer", les déjeuners sur l'herbe et les natures mortes occupent une place de choix parmi
les oeuvres présentées. Une série de peintures de plages et de vagues, avec ou sans barque, réalisées par Courbet sont exposées, dont une oeuvre d'une grande
finesse venue d'un habitant du Doubs intitulée "La vague" et jusqu'alors inconnue du grand public comme des spécialistes.
Gustave Courbet, la plage de Trouville, Ornans, musée départemental Courbet

Gustave Courbet, la plage de Trouville, Ornans, musée départemental Courbet

© musées de Lons-le-Saunier /Jean-Loup Mathieu

Les Batignolles

La vie plus urbaine du groupe des Batignolles, avec leurs ateliers, les cafés où ils se rencontraient, ainsi que l'épisode de la Commune de Paris, pendant laquelle de nombreux artistes quittent Paris, figure aussi dans l'exposition. "L'impressionnisme était un mouvement révolutionnaire qui rejoint dans ce sens Gustave Courbet, un homme libre et révolutionnaire épris de nature", souligne Mme Thomas-Maurin.
 
Courbet et l'impressionnisme
Jusqu'au 17 octobre au musée Courbet d'Ornans
1 place Robert Fernier
25290 Ornans
03 81 86 22 88