Cézanne : l'art des "Métamorphoses" à la Kunsthalle de Karlsruhe

Jean-Michel Ogier
Par @jmo1512
Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Publié le 28/10/2017 à 11H03
Paul Cézanne, "Portrait de l'artiste à la palette" (env. 1890 et "L'Estaque" (1879-1883)

Paul Cézanne, "Portrait de l'artiste à la palette" (env. 1890 et "L'Estaque" (1879-1883)

© A gauche © Stiftung Sammlung E.G. Bührle, Zürich/ SIK Zürich (J.-P. Kuhn) - A droite © Digital Image, The Museum of Modern Art/ Scala, Florence

Paul Cézanne s'invite à la Kunsthalle de Karlsruhe, en Allemagne, pour une exposition exceptionnelle. "Métamorphoses" explore le travail du peintre sous un angle inhabituel qui démontre les liens étroits entre portraits, nature mortes et paysages dans l'œuvre du peintre. À voir jusqu'au 11 février 2018.

Cézanne a déjà fait l'objet de dizaines d'expositions. Mais celle présentée à la Kunsthalle de Karslruhe est incontestablement originale. "Métamorphoses" explore de manière très précise et imagée comment, à partir de ce que l'œil du peintre captait autour de lui, sa main l'adaptait en l'intégrant dans une toile à sa façon. Comment le peintre a su innover tout en s’appropriant de manière créative certains des thèmes picturaux qui jalonnent l’histoire de l’art.
Paul Cézanne, "Veste sur une chaise", 1890-1892

Paul Cézanne, "Veste sur une chaise", 1890-1892

© Collection privée


Un corps devient rocher

Pour étayer la démonstration, le commissaire de l'exposition met en miroir des œuvres qui ont pu inspirer Cézanne et ses propres toiles intégrant cette source d'inspiration. Ainsi, une esquisse d'"Hercule au repos" de Pierre Puget se retrouve-t-elle "intégrée" dans un tableau de Cézanne pour prendre la forme des rochers de l'Estaque. 

Autre exemple, un dessin représente une veste posée négligemment sur une chaise. Alexander Eiling, le commissaire de l'exposition, y voit "la silhouette caractéristique de la montagne Sainte-Victoire" chère au peintre.
Paul Cézanne, "Femme nue et poires (Leda II), 1885-1887 - Von der Heydt-Museum, Wuppertal

Paul Cézanne, "Femme nue et poires (Leda II), 1885-1887 - Von der Heydt-Museum, Wuppertal

© hoto: Medienzentrum, Antje Zeis-Loi / Von der Heydt-Museum Wuppertal


L'inspiration des maîtres anciens

Cézanne est sans doute le peintre de sa génération qui a le plus réalisé de copies de maîtres anciens et d'artistes contemporains. Son talent a consisté à extraire de ces œuvres nombre de détails et de personnages auxquels, finalement il donnait une seconde vie dans ses propres tableaux.

Reportage France 3 Alsace S. Malal / V. Ruiz Suri / C. Biehler

https://videos.francetv.fr/video/NI_1108699@Culture


Beaucoup considèrent que Cézanne a radicalement changé de style entre ses premières œuvres et les dernières. L'exposition à la Kunsthalle cherche à souligner, au contraire la continuité sous-jacente aux différentes phases d'un artiste ancré dans la tradition.

Regardez la mer...c'est solide comme la pierre

Picasso à propos d'un paysage de Cézanne