Cézanne, dans l'intimité de son "grand atelier à la campagne"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/11/2016 à 09H10
L'atelier est resté dans "son jus" comme si le peintre venait à peine de partir après avoir mis en place les élements d'un tableau devenu célèbre, "Nature morte avec compotier, verre et pommes" (1879).

L'atelier est resté dans "son jus" comme si le peintre venait à peine de partir après avoir mis en place les élements d'un tableau devenu célèbre, "Nature morte avec compotier, verre et pommes" (1879).

© France 3 Culturebox

C’est à Aix-en-Provence, sur la colline des Lauves, que Paul Cézanne installa l’atelier de ses rêves, en face de sa chère montagne Sainte-Victoire. De 1902 à 1906, le peintre travailla tous les matins dans cet atelier où des dizaines d’œuvres célèbres virent le jour. Du mobilier au matériel de travail en passant par les objets fétiches, tout (ou presque) est resté intact.

Cézanne a 62 ans quand il achète en 1901 une vieille ferme et 7000 m² de terrain, sur la commune d'Aix en Provence. Installé sur la colline des Lauves, le terrain a un atout : il offre un panorama unique sur la montagne Sainte Victoire. Après dix mois de travaux et sur des plans fournis par l’artiste, l’atelier des Lauves voit le jour en septembre 1902.

Cézanne n’y vit pas : il réside avec son épouse Hortense dans un appartement en ville, à Aix-en Provence. Tous les matins, il monte à son atelier pour retrouver le calme, la solitude et la lumière. Situé au premier étage de la maison, le lieu est éclairé au sud par deux fenêtres et au nord par une grande verrière.

Cézanne reste là de 6 heures à 17 heures dans ce havre de paix où comme le souligne Roberte Clerico de L'Atelier de Cézanne, "après toute une vie de recherche, il s’est enfin posé dans son rythme à lui".

Reportage : France 3 Provence-Alpes J. Hessas / G. Carra / E. Guez

https://videos.francetv.fr/video/NI_851533@Culture

Cézanne peignit jusqu’à la fin dans l’atelier des Lauves. Le 15 octobre 1906, alors qu’il est en train de peindre le cabanon de Jourdan, situé près de l'atelier, il est surpris par un orage. Il reste là sous la pluie avec toile et pinceaux. Trempé jusqu'aux os, il s'évanouit. Atteint d'une pleurésie, Cézanne s'éteindra huit jours plus tard.

Des objets fétiches mais aucun toile

Après la mort du peintre, l’atelier reste en l’état mais fermé. En 1921, il est racheté par le poète et écrivain  Marcel Joannon (dit Marcel Provence) qui n'investit que le rez-de-chaussée, laissant l’atelier intact. En 1954, le Musée Atelier Paul Cézanne est créé ; la demeure appartient désormais à l'Office du Tourisme Aixois. Si le public peut y retrouver les objets et le matériel du peintre, en revanche, aucune toile du maître n’est exposée. Des expositions temporaires consacrées à d’autres artistes sont proposées, ainsi que des ateliers créatifs.