André Fougeron, peintre de la réalité sociale à la Piscine

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 31/03/2014 à 15H49
André Fougeron tableau © France 3 Culturebox (capture vidéo)

Artiste méconnu du grand public, André Fougeron se voit consacrer une rétrospective, la première en France, à la Piscine de Roubaix. Jusqu’au 18 mai, le public va redécouvrir celui qui fut entre autre le peintre officiel du parti communiste après-guerre. Ancien résistant et défenseur acharné des plus pauvres, il défendait une peinture engagée et vouée à montrer la réalité du monde.

Reportage : Alain Mery Bruno Espalieu, Valérie Biville

https://videos.francetv.fr/video/NI_146653@Culture

Ouvrier métallurgique, Fougeron commence à peindre en 1936. Engagé pour le Front populaire, il adhère en 1939 au Parti communiste français. Pendant la Seconde guerre mondiale, il ne manquera pas de courage, transformant son atelier en imprimerie clandestine ou présentant en 1943 au Salon des Tuileries, devant des officiers de la Propaganda Staffel, une toile montrant des adultes et des enfants affamés, fouillant les poubelles de Paris.
André Fougeron dans son atelier

André Fougeron dans son atelier

© France 3 Culturebox (capture vidéo)
Après la guerre, le peintre qui défendait avec courage ses oeuvres devant les allemands se trouve chargé de l’organisation du tribunal de l’épuration de la scène artistique... Fougeron devient peintre officiel du Parti Communiste, réalisant des affiches pour les appels à la grève ou pour la CGT. En 1949, il peint un tableau à l’occasion des 70 ans de Staline ; on y voit un militant, mort, en pleine rue, sa famille et ses camarades autour de lui. Un tableau de 2,2 m x 4 m qui sera retrouvé en 1968, roulé, au Musée Pouchkine de Moscou. 

« André Fougeron. Voilà qui fait problème vrai » à la Piscine de Roubaix. Jusqu’au 18 mai