60 ans après la mort de Matisse, la Côte d'Azur vénère le peintre

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/11/2014 à 12H39
Matisse dans son atelier à Nice devant les papiers découpés

Matisse dans son atelier à Nice devant les papiers découpés

© France 3 / Culturebox

Il y a 60 ans, le 3 novembre 1954, le peintre Henri Matisse s'éteignait sur la colline de Cimiez à Nice. Aujourd'hui encore, la Côte d'Azur conserve plusieurs belles empreintes de l'artiste. Un Musée, une chapelle, des expositions, l'oeuvre de Matisse ne cesse de résonner sur toute la région.

Originaire du Nord de la France c'est à 48 ans, en 1917, que l'artiste découvre la Côte d'Azur. Soigné pour une bronchite, il loue une chambre sur le cours Saleya à proximité de la promenade des Anglais. Il voue immédiatement une passion pour les couleurs du ciel, les reflets de la mer, et la douceur du climat. Dès lors il décide de s'installer dans la région. Matisse y peint "Autoportrait"," Ma chambre au Beau-Rivage", "Intérieur au violon", "Intérieur à Nice," "La fenêtre ouverte". 

"Quand j'ai compris que chaque matin je reverrais cette lumière, je ne pouvais croire à mon bonheur. Je décidai de ne pas quitter Nice, et j'y ai demeuré pratiquement toute mon existence".

 Aujourd'hui encore Nice et Vence ont conservé l'empreinte de Matisse. 

Reportage : Véronique Varin / Didier Beaumont / Isabelle Roy / Alina Chardon

https://videos.francetv.fr/video/NI_153179@Culture

Le Maroc et l'Algérie aux portes de Nice avec les Odalisques

C'est à Nice, en 1917 que Matisse se lance dans une série de lithographies et toiles sur le thème des odalisques faisant écho à ses voyages en Algérie et au Maroc. Séduit dès son premier séjour par la lumière, il revient régulièrement à Nice, à l’hôtel Beau Rivage, à la Villa des Alliés, à l’hôtel de la Méditerranée. Il transforme les chambres en atelier, entoure ses modèles de costumes traditionnels, les coiffe de turbans et leur donne déjà des airs d'odalisques. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_149501@Culture

Un musée dédié au maître

Avant même l'ouverture d'un musée dédié à Matisse, la ville de Nice connait quatre donations importantes. La première, a lieu en 1953 de la part de Matisse lui-même, puis ce sont ses héritiers qui viennent enrichir le fonds de la collection.

En 1963, le musée Matisse de Nice ouvre ses portes sur la colline de Cimiez. La collection du musée se compose d’œuvres de toutes les périodes et de toutes les techniques. 68 peintures et gouaches découpées, 236 dessins, 218 gravures, 57 sculptures, soit la quasi-totalité de l’œuvre sculptée, 14 livres illustrés, des sérigraphies, tapisseries, céramiques, vitraux.

https://videos.francetv.fr/video/NI_135913@Culture

L'oeuvre sacrée : la Chapelle du Rosaire de Vence

En 1943, sous la menace des bombardements, Henri Matisse est contraint de quitter Nice et s'installe à la Villa "Le  Rêve" à Vence.
"Une belle terrasse, avec une grande balustrade abondamment doublée de lierre romain panaché et de beaux géraniums de couleurs chaudes que je ne connais pas - de beaux panaches de palmiers remplissent mes fenêtres".
La villa "Le Rêve" à Vence

La villa "Le Rêve" à Vence

© France 3 / Culturebox
Le lieu est si agréable que parti pour quelques semaines, il y restera cinq ans. Il laissera en souvenir à la ville, la Chapelle du Rosaire
La chapelle du rosaire à Vence entièrement décorée par Matisse

La chapelle du rosaire à Vence entièrement décorée par Matisse

© PITAMITZ/SIPA
Matisse meurt en 1954 à Nice, il est enterré non loin du musée au cimetière de Cimiez.

Exposition "Henri Matisse – Aimé Maeght : une correspondance pour une création" au Musée de Nice"  
 du 1er novembre 2014 au 15 janvier 2015
164, avenue des Arènes de Cimiez 06000 Nice