Les perches à selfies interdites à Versailles !

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/03/2015 à 15H58
Désormais, l'utilisation des perches à selfie est interdite à l'intérieur du Château de Versailles (mais reste autorisée en extérieur)

Désormais, l'utilisation des perches à selfie est interdite à l'intérieur du Château de Versailles (mais reste autorisée en extérieur)

© France 3 Culturebox

C’est devenu l’accessoire à la mode : la perche à selfie, ce bras télescopique qui permet de se prendre en photo, envahit peu à peu l’espace public et notamment les allées des musées. A l’image du MoMa à New York et de la National Gallery à Londres, le château de Versailles a décidé d’interdire son utilisation à l'intérieur du bâtiment. Raison invoquée : les dégâts qu'il peut occasionner.

Reportage : A. Marguet / J-Y Blanc / G. Potet

https://videos.francetv.fr/video/NI_156095@Culture

Inventé en 2005 par un Canadien, le selfie stick a d'abord séduit l'Asie où il a fait fureur. A tel point qu'en Corée du Sud, son usage a été réglementée en 2014 sur tout le territoire. En France, hormis le château de Versailles, aucun musée n'a  franchi le pas mais beaucoup y songent notamment le Louvre mais aussi le Centre Pompidou. 

Cette décision va t-elle refroidir l'engouement des touristes pour les musées français ?
 
Depuis quelques années, la photographie des oeuvres a été autorisée dans de nombreux musées (même le Musée d'Orsay vient de s'y résoudre grâce à Fleur Pellerin !). Avec l'arrivée des smartphones et des réseaux sociaux, ces derniers ont compris qu'il y avait là un moyen original et pas cher de faire parler d'eux. Ce que confirme Simon Bruneel, chargé de médiation culturelle au Palais de Tokyo : “La perche à selfie a un rapport avec les réseaux sociaux, tout simplement parce que les gens diffusent leurs photographies du palais de Tokyo sur les réseaux sociaux, que ce soit Instagram, Facebook ou Twitter et cela a une réelle influence, je pense, sur la fréquentation du lieu. Ça donne envie à d’autres personnes de venir visiter les expositions” explique t-il. 

C'est peut-être vrai mais ce que l'on constate aussi dans les musées c'est que les visiteurs passent souvent plus de temps à se prendre en photo ou à regarder une expo à travers le viseur de leur appareil qu'à regarder vraiment les oeuvres exposées....