Le mannequin robot connecté en route pour son "premier défilé" à Las Vegas

Par @Culturebox
Publié le 09/01/2018 à 10H07
Le mannequin robot 100 % made in France de la société Euveka s'apprête à s'envoler pour Las Vegas pour le salon CES 

Le mannequin robot 100 % made in France de la société Euveka s'apprête à s'envoler pour Las Vegas pour le salon CES 

© France 3 / Culturebox

Las Vegas s'apprête à accueillir, la 49e édition de CES (Consumer Electronic Show), le plus grand salon mondial consacré aux innovations. Du 9 au 12 janvier, des start-ups venues du monde entier vont se retrouver pour dévoiler leur dernière invention. La France est représentée par 31 sociétés dont Euveka qui a crée un mannequin robot connecté actuellement testé par des professionnels.

Il s'appelle Vivesco, Kinetheo, Emineo, il est fort, beau et intelligent, il s'adapte aux différents corps de métier en fonction des demandes des professionnels. Cette perfection de technologie est née entre les mains des ingénieurs et des informaticiens de la société Euveka installée dans la Drôme.

Les professionnels de la mode ont déjà recours à ce mannequin connecté qui ne craint pas les aiguilles et qui réagit sur simple clic. Toute l'équipe de création est prête à s'envoler pour Las Vegas et présenter au public du CES (Consumer Electronic Show) leur dernier petit bijou.

Reportage : D.Dumas / M.Benito / D.Turpin / S.Le Guel  / C.Gindre

https://videos.francetv.fr/video/NI_1158179@Culture

Grossir et maigrir à la demande

Le buste du mannequin robot est truffé de trésors de technologie, il a la capacité de grossir ou maigrir, du 36 au 46 et il s'adapte à toutes les morphologies. "Tout ce qu'il y a entre l'essayage, les préparations, les retouches qu'on fait, avoir accès au mannequin en permanence, c'est absolument génial", témoigne une modéliste. 

Sept ans de recherche

La créatrice du mannequin est venue expliquer le mode d'emploi. Le but est de donner plus de créativité en limitant les contraintes techniques. "Ce travail de projection sur une réalité morphologique, ils le font dans la tête, et il faut leur donner l'outil qui le fait au réel", explique Audrey-Laure Bergenthal, présidente fondatrice de Euveka. Une petite révolution dans la mode. Le mannequin est né après sept ans de recherche dans ces laboratoires de Valence (Drôme). Déjà primé en France, il part à Las Vegas pour le rassemblement mondial de la robotique.

Un petit logiciel pour rendre intelligent et baisser les coûts

Spécialisée dans les technologies robotiques performantes liées à la morphologie et au bio-mimétisme, la société développe des mannequins-intelligents connectés à l’aide d’un logiciel personnalisé, pour assister les professionnels de la mode, du sport et du médical dans le prototypage et la vente de vêtement individualisée sans essayage. L'intérêt pour le client c'est aussi de réduire au maximum les coûts, "il est presque possible de se faire faire sur mesure un modèle pour un budget abordable", précise David Polak, Président de Formamod Paris. Outre le milieu de mode, la société a été approchée par d'autres secteurs comme le sport, le paramédical, la sécurité, l'aérospatiale, la cosmétique automobile et même le cinéma.  Pour cette entreprise de 20 personnes, c'est la reconnaissance d'un savoir-faire.